Ldc (8es de finales) : 3 raisons de croire à la qualif’ du Horoya AC

Depuis 2012, jamais le Horoya AC n’a été aussi près de passer le cap des phases de groupes. Il y a 3 bonnes raisons de croire à ce scénario.

Battu, mais sauvé par Platinum

Pourtant pas trop ridicule, le Horoya AC s’est incliné (2-0) devant l’Esperance Tunis. Un but pris à chaque mi-temps. Le manque de concentration reste la seule explication : but contre son camp d’Assoko dès la 3e minute et la balle de break à 7 minutes du temps réglementaire. Le club guinéen a gardé son fauteuil de dauphin au bénéfice de ses 7 points en raison de la contreperformance d’Orlando Pirates à domicile. Les Sud-africains n’ont pu faire mieux que le partage des points (2-2) avec Platinum, la faible équipe du groupe qui empoche 2 points.

Calendrier clément

Le Horoya (2e avec 7 points) recevra l’Orlando Pirates (3e, 6 points) pour la clôture des phases de groupes à Conakry. Ce sera une finale pour le deuxième ticket qualificatif en 8es de finale. Un match nul arrangerait les Guinéens. Attention à l’euphorie ; le Horoya AC ne joue pas souvent bien au stade du 28 septembre. Quasi qualifiée, l’Espérance de Tunis fera face à Platinum pour la formalité.

Conakry sera l’apothéose

Depuis la reprise de l’équipe par Antonio Souaré en 2012, jamais, le Horoya AC n’a été aussi près d’atteindre l’objectif d’aller au-delà des phases de groupes. C’et une belle opportunité pour le club de Matam pour se faire racheter devant son public, mais aussi viabiliser le projet sportif du club.

Yvon LEROUX, Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *