Fodé Fofana raconté par son père : son intérêt pour la Guinée, son rêve, la relation avec Moriba Kourouma….

Le rêve du père peut ne pas être celui du fils… Abdoulaye Edson Fofana, résident en Hollande depuis 18 ans, s’en est rendu compte de cette réalité. Cet ancien footballeur guinéen de la même génération que Pascal Feindouno, n’a jamais eu l’opportunité de porter la tunique du Syli.

Pourtant, ce n’est pas le talent qui manquait à « Fof », comme l’affublent ses intimes, pour réaliser ce rêve de gamin. C’est juste qu’à l’époque, il n’a pas eu un souteneur pour être recommandé en sélection A.    

C’est à croire que ce rêve peut être réalisé par son fils, Fodé Fofana que les Guinéens, à travers ConakrySports,  ont découvert à l’issue de sa signature du contrat professionnel avec le PSV Eindhoven.

Ce talent, à en croire son Pater qui a évolué dans les divisions inférieures néerlandaises, il l’a conçu de toutes pièces avant de débarquer à la Masia.  « J’ai une école de football et je me suis occupé de la formation à la base de Fodé Fofana. Pour sa progression, je lui ai permis de rejoindre une équipe à côté de chez nous.  C’est dans cette équipe qu’il a été recruté par les scoutes du FC Barcelone.  Il passera deux ans à la Masia », a-t-il raconté au téléphone à ConakrySports depuis la Hollande.

Et de préciser que « c’est à l’issue de cette formation que l’Uefa a sanctionné les Catalans pour recrutement des mineurs. C’est ainsi qu’il est revenu en Hollande notamment au PSV Eindhoven sous contrat avec le FC Barcelone. »,

Moriba Kourouma en aide

Pour l’ascension du jeune Fodé, son père dit ne pas ménager ses efforts. Au-delà du soutien de ses collègues de son école de football, « Fof » a compté sur le jeune Moriba Kourouma qui est un ami de son fils alors au FC Barcelone.  « Au PSV, Fodé a connu un souci de croissance. Mais on a su remonter toutes les difficultés avec l’aide de ses amis à l’image de Moriba Kourouma (ndlr : aussi originaire de la Guinée) qui quittait très souvent Barcelone pour venir travailler ensemble dans mon équipe. », a-t-il fait remarquer.

Si Moriba Kourouma vient de temps en temps en Guinée, Fodé Fofana lui n’a jamais eu l’opportunité de visiter le pays de ses ancêtres. Mais, Edson Fofana rassure, « sincèrement Fodé aime trop la Guinée. Il m’a beaucoup forcé pour connaitre ce pays. Je lui avais promis d’effectuer ce voyage au mois de décembre dernier. Malheureusement, il a contracté une blessure. Toutefois, le projet n’est pas tombé à l’eau. On se prépare à nouveau pour aller en Guinée. Ce sera une découverte puisque depuis qu’il est né il n’a jamais mis les pieds en Guinée. ».    

Comme tous les fils des immigrés guinéens en occident, le jeune Fodé est un fervent supporteur du Syli. « Il aime la Guinée et s’informe régulièrement sur l’évolution du Syli. Comme tous les Guinéens, il est par moment déçu quand l’équipe enregistre  une defaite. Il porte les maillots de la Guinée à  chaque fois que le Syli a un match à la télé. »,

 Mais son rêve dira-t-il « quand je lui demande, il me dit toujours qu’il veut porter les maillots de la Hollande. Et je respecte sa décision jusqu’à ce qu’il change d’avis. ».

Yvon LEROUX, Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *