Accueil A la Une DIDIER SIX, COACH GUINÉE : « J’ai un caractère fort »

DIDIER SIX, COACH GUINÉE : « J’ai un caractère fort »

2344
0

Le nouveau sélectionneur de Guinée, Didier Six s’est confié à ConakrySports. Au menu : ses ambitions, Naby Keita, la composition de son staff, les binationaux…

Entretien

Conakrysports : Quel est votre sentiment en devenant entraineur principal du Syli de Guinée ?

Didier Six : C’est pour moi un grand honneur de s’installer sur le banc de l’équipe nationale de Guinée qui a d’excellents joueurs. C’est un pays de football avec un public exigeant,  ce qui est tout à fait normal. Je suis alors très honoré et fier de porter les couleurs du Syli.

Conakrysports : La Guinée n’a pas une politique de formation très active, avez-vous un plan pour changer la donne ?

Didier Six : Lors de mon audition à Conakry, la formation a été un des  points que j’ai défendu pour pouvoir activer quelque chose en Guinée. Quand je serai sur place, je verrai, exactement quelles sont les données. Il y aura, certainement, des choses de mise en place et peut être la meilleure chose se fera avec mon intervention.

“Ce sera un projet pour moi  de repérer les binationaux assez jeunes”

Conakrysports : Préférez-vous des joueurs confirmés (pros) ou être plus ambitieux en dénichant des jeunes cracks locaux ?

Didier Six : Une équipe est composée de plusieurs éléments, des aspects tactiques et surtout des joueurs qui jouent à tous les postes. Si j’ai un ou deux jeunes issus du championnat local, ce sera intéressant. On verra quand je serai sur place.

Conakrysports : Le meilleur joueur guinéen, Naby Keita est mal en point en club, vous avez bon espoir de le retrouver au meilleure de sa forme ?

Didier Six : Je sais que Naby Keita va reprendre les entraînements avec les pros de Liverpool à partir de mardi (ndlr : après le match contre Naples en Ligue des champions). C’est une bonne nouvelle de savoir qu’il va revenir sur le terrain parce que c’est un joueur important pour le Syli. Naturellement, je suis convaincu qu’il reviendra, très rapidement, au top. Il a un très bon entraîneur (Jurgen Klopp). C’est un super mec. Il sait comment gérer une blessure et de faire revenir Keita.

“Il n’y a pas à se sous-estimer, au contraire, je pense que l’équipe du Syli vaut celle du Mali”

Conakrysports : Vous avez suivi le Syli sous le magistère de Paul Put. Il y a-t-il du positif qui peut constituer votre base pour l’entame de votre mission?

Didier Six : J’ai suivi le Syli quand il y avait Ebola et qu’il venait jouer leur match  à Casablanca. C’est à moi de mettre mon empreinte dans le jeu de cette équipe et le reste viendra après. Effectivement, il y a une base et il  y a de très bons joueurs qui évoluent dans les grands clubs. C’est à moi de composer mon effectif par rapport aux données.

Conakrysports : Vous démarrez les éliminatoires de la CAN 2021 par le Mali en novembre prochain. Visiblement la barre est placée plus haut avec ce derby ouest-africain ?  

Didier Six : Ce calendrier n’est pas validé puisque la confédération africaine de football pourrait le réaménager. Ça reste à valider. Quand une nation comme la Guinée joue contre le Mali, c’est jouer  contre une équipe à son niveau. Donc, il n’y a pas à se sous-estimer, au contraire, je pense que l’équipe du Syli vaut celle du Mali.

Conakrysports : La CAN 2019 a révélé un vestiaire du Syli compliqué. Il y a-t-il un travail spécifique à adapter pour cela?

Didier Six : Je n’étais pas à cette CAN donc je ne peux pas m’impliquer dans ce que je ne maîtrise pas. Mais, j’ai ma personnalité et  j’ai un caractère fort. J’aborde toujours un nouvel environnement avec ces valeurs là. On gagne avec ses valeurs mais on peut perdre aussi avec ses valeurs. Et moi, je veux gagner.

“Je suis convaincu que mon staff ne sera pas pléthorique”

Conakrysports : Après votre nomination,  nous osons croire que vous avez entamé le contact avec les joueurs ?

Je n’ai pas encore entamé les contacts avec les joueurs. J’ai quand même pris position  pour savoir ce qui a été fait avec les joueurs. En me positionnant en tant que  sélectionneur du Syli, j’avais plus qu’un programme sur les joueurs.

Conakrysports : Avez-vous une idée de la composition de votre staff?

Didier Six : Je suis convaincu que mon staff ne sera pas pléthorique. Moi, j’ai besoin de travailler avec quatre, cinq gars y compris des  locaux. Au-delà  de leur apport dans le travail, ils me seront d’une grande utilité  dans la traduction du dialecte que je ne connais pas.  C’est très important d’avoir toutes ces sensibilités. Mais, mon staff devrait être solidaire pour gagner ensemble.

Conakrysports : Quel projet de jeu peut-il être appliqué à l’équipe de Guinée?

Didier Six : Ce sera ma façon de voir les choses sur la façon de jouer.

Conakrysports : Des talents, la Guinée en a tellement mais le projet sportif n’a jamais intéressé des joueurs binationaux.  Spécifiquement avez-vous un projet pour ce  chantier?

Didier Six : Ce sera un projet pour moi  de repérer les binationaux assez jeunes. J’irai voir quelles sont leurs disponibilités  pour être avec nous. Toutefois, je n’obligerai pas des joueurs qui ne s’intéressent  pas à la Guinée et surtout ceux qui ne voudraient  pas s’intégrer. Ceux là ne m’intéressent  pas. Aussi, même si mon contrat avec la Guinée est de  trois ans, j’ai envie de laisser un projet sportif à ce pays qui peut lui être utile même quand je ne serai pas là. Je veux pérenniser un travail comme au Togo où j’ai fait venir des joueurs qui n’étaient pas connus mais qui continuent  toujours à jouer avec les Éperviers. Il y a la CAN 2025 que la Guinée doit abriter, c’est une optique pour le pays.

Entretien réalisé par Yvon LEROUX, Dakar

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici