Accueil Actualites Un Guinéen viré malade de son club au Sénégal  

Un Guinéen viré malade de son club au Sénégal  

346
0

Il s’appelle Moussa Kouyaté lié par le club de Ndiambour (ndlr : Ligue 1, Sénégal) pour un contrat de 2 ans. Il est libéré après avoir contracté une blessure en championnat à l’occasion de la rencontre avec le Casa Sports.

Le jeune guinéen raconte sa mésaventure avec les dirigeants de club dans une lettre publié sur la toile dans le groupe « Tout sur la Ligue 1 ».  

Voici la lettre morcelée pour compréhension

« Le club m’a recommandé à un médecin avec qui j’ai entamé un traitement. Ce dernier m’a ordonné un repos de 3 semaines. Ça a perduré.  J’ai encore obtenu 3 autres semaines, car la douleur au niveau de  mon bas ventre était atroce. Ça n’a pas marché. C’est après qu’un ami m’a recommandé au médecin de la Linguère (club de Ligue 1). J’ai payé le traitement de mes propres moyens.  Avec ce médecin, j’ai commencé à retrouver ma santé. »

Une libération à la place du salaire

« Un jour dans la foulée d’un match à Dakar les dirigeants du Ndiambour ont demandé à ce que tous les joueurs blessés se déplacent pour se faire consulter. Malheureusement, le Ministre (le Président du club) n’était pas disponible. Il était à une rencontre avec la délégation turque. C’est tombé à l’eau. Des jours après on n’a rien vu. J’ai appelé le Président de la Section Football pour m’enquérir de ma situation. Il m’a demandé d’attendre. A ma grande surprise et au moment de percevoir mon salaire à la fin du mois, on m’a donné une lettre de libération. »

La souffrance au plus profond

« C’est une sorte d’humiliation suprême car, ils disent qu’ils m’ont libéré pour manque de performance. Comment un joueur blessé depuis la 3e journée peut être libéré pour non performance ? Aujourd’hui je souffre au plus profond de moi. Je n’ai plus les moyens pour me prendre en charge. J’ai une pubalgie et le docteur me demande 200 000 Fcfa pour les soins. Je suis en passe de perdre mon métier et depuis lors aucun dirigeant du Ndiambour ne m’a appelé. Je ne fais que réclamer mes droits, parce que j’ai signé un contrat de  2 ans. C’est inhumain. Je ne peux plus jouer à cause de ma blessure. Je demande justice »

La Rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici