Accueil A la Une TAS : la date de l’audience Paul Put contre la Feguifoot connue

TAS : la date de l’audience Paul Put contre la Feguifoot connue

348
0
L'audience Paul Put contre la fédération guinéenne de football est fixée pour le 19 octobre 2020 au tribunal arbitral du sport.

Par Yvon LEROUX, Dakar

Le dossier Syligate, qui a secoué le football guinéen après la CAN 2019, est loin de connaitre son épilogue. Ceux qui croyaient que Paul Put, l’ancien sélectionneur de Guinée, a accepté de ne pas poursuivre la fédération guinéenne de football pour diffamation peuvent désenchanter.

Le technicien belge a bel et bien engagé une poursuite contre  la Feguifoot auprès du tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausane. Lequel tribunal a fixé une audience, enregistré au numéro « TAS 2019/A/6437 Paul Put c. Fédération Guinéenne de Football » pour le 19 octobre prochain.

Aucun grief dans ce dossier n’a été exposé à la place publique, seuls, la fédération guinéenne de football et l’avocat de l’entraîneur savent le contenu de cette plainte.

Cette affaire remonte à 2019. Elle a éclaté au soir de l’élimination de la Guinée par l’Algérie (3-0) en huitièmes de finale de cette joute égyptienne. Après cette débâcle, le Président de la Feguifoot, Antonio Souaré a accusé Paul Put de corruption et de racket sur les membres du staff technique.

Ce que l’ancien sélectionneur des Etalons du Burkina Faso réfutera et chargera à son tour Amadou Diaby, premier vice-président de la structure nichée à Téminéta. Selon lui, Mr Diaby a ponctionné 10% sur son salaire tous les mois depuis son arrivé sur le banc du Syli.

Ensuite, ces deux hommes subiront la sanction de la commission d’éthique de l’instance dirigeante du football guinéen. Elle va d’abord prononcer une radiation à vie contre Paul Put dans le football en Guinée avec une amende de 100.000 euros. Et l’ex vice-président de la Feguifoot écopera de 7 ans de suspension dont 5 ans fermes et une amende de 25. 000 euros.

Mais Paul Put a toujours clamé son innocence et promis de laver son honneur. C’est alors le moment.