Accueil A la Une SYLI U23 : 5 mois a l’attente des primes ; les décideurs aphones

SYLI U23 : 5 mois a l’attente des primes ; les décideurs aphones

85
0

Pour l’heure, la brillante qualification de la Guinée décrochée face au Sénégal à Thiès, pour le  tour décisif des éliminatoires de la CAN U23, n’a nourri que l’orgueil des joueurs qui ont eu le sentiment de gagner un derby.

Cinq mois après cette qualification et au moment d’aller vers la rencontre décisive avec la Cote d’Ivoire, en septembre prochain, le Syli Espoir n’a toujours pas vu la couleur de l’argent de sa prime.

L’équipe a repris les entraînements au stade de Nongo dans les conditions difficiles. C’est à croire que c’est une équipe de quartier,  puisque les joueurs peinent même à trouver de l’eau pour se désaltérer et encore moins le transport. Peut-on demander à cette équipe de faire des résultats ?

Pourtant, il y a juste un mois, l’État a débloqué plus 4 milliards de Fcfa pour soutenir la participation du Syli A  à la CAN 2019 en Egypte. Ce pactole trimbalé au Caire n’a servi qu’à la bamboula des dirigeants, des décideurs et  des joueurs inconscients qui ne savent même pas gagner.  La preuve, on a tenté de payer des primes de match perdu à la bande d’Ibou Traoré, des véritables chasseurs de primes.

La Guinée doit changer sa politique de gestion du Sport. Toutes les équipes se valent et d’ailleurs, celle qui gagne doit être mieux encadrée.

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici