Accueil A la Une SYLI : deals et chantages, les dessous des convocations

SYLI : deals et chantages, les dessous des convocations

4634
0
Les vieilles pratiques de corruptions, deals et chantages entachent les convocations de certains joueurs au sein du Syli.

Qui mérite sa place au sein du Syli ? La prestation de l’équipe de Guinée, ces derniers temps, suscite ces questionnements parce que certaines têtes portent des visages de mômes assujettis.  

Le constat révélateur est que notre équipe nationale est méconnaissable et pratique un football de bas niveau sous le magistère de Didier Six qui n’a jusqu’ici pas élaboré une stratégie tactique adaptée au potentiel guinéen.  La double confrontation avec le Tchad a démasqué les tares du projet du technicien français.

Sevré de malice lui permettant de faire fondre les meilleurs éléments de l’équipe dans un schéma de jeu conçu pour le collectif, le technicien français se contente des individualités à l’image de Naby Keita, Mady Camara et autres.

Le modus de recrutement, un souci

Les raisons de la mauvaise prestation de notre équipe nationale sont dues essentiellement au mauvais recrutement d’un staff technique du Syli léger, faisant des deals à ciel ouvert, pour sélectionner des joueurs évoluant dans des championnats de moindre envergure.

En réalité, des dirigeants affamés positionnés autour du coach Didier Six, une marionnette et en connivence avec certains agents de joueur, conditionnent la sélection du Syli à des joueurs qui leur proposent le partage de leurs primes.

Ces vielles pratiques du temps d’Amadou Diaby, ancien premier vice président de la Féguifoot, qui était au four et moulin des détections, ont refait surface et affectent le groupe dangereusement.  Les meilleurs sont toujours écartés au profit des plus offrants.

Le Syli national ne peut être un centre d’intérêt, où des dirigeants cupides, légers et corrompus jusqu’à la moelle épinière, qui continuent à faire leurs sales besognes au grand dam d’une fédération guinéenne de football déconnectée de la réalité.

Le business autour de Didier Six

Il faudra bien que le Président, Antonio Souare et le comité exécutif de la Féguifoot s’intéressent à la gestion de l’effectif du Syli, aux mains d’un entraîneur has been.

Didier Six est une belle marionnette au service de ses adjoints qui sélectionnent les joueurs au gré de leurs humeurs, des propositions faites par des joueurs légers prêts à vendre leurs âmes pour être sélectionnés.

La Guinée a raté sa chance de qualification à Djamena par la légèreté et la corruption de son staff technique. Le Syli est un bien commun et ne peut être continuellement l’apanage d’une mafia organisée pour lui dérouter de son chemin.

Ces constats ne sont pas des allégations loin de là. Des cas et des preuves sont apparents dans le groupe de Didier Six qu’on ne peut nier.

Ibrahima DIALLO, analyste sportif