Accueil A la Une SYLI DAME : La souffrance au bout du nul à Monrovia

SYLI DAME : La souffrance au bout du nul à Monrovia

589
0

MONROVIA, Liberia — Dimanche, le Syli national féminin a tenu en échec son homologue libérien à Antoinette Tubman Stadium, à Monrovia (3-3) , rapporte la presse locale, consultée à ConakrySports.

Un nul pas vraiment décevant pour une Syli qui n’a pu rallier Monrovia que par voie terrestre. Et vu l’état de nos routes, on comprend aisément qu’il ne fallait pas s’attendre à un meilleur résultat après un tel voyage laborieux. Qui veut aller loin, ménage bien sa monture, dit l’adage.

En face, il y avait une équipe libérienne qui, du moins, dispute un championnat national régulier, contrairement aux Guinéennes qui évoluent dans des clubs informels. Par conséquent, il y avait peu d’espoir d’une victoire des dames Gbin gbin so.

Aussitôt sur la pelouse…

Le manque d’expérience des Guinéennes a fait place à une volonté farouche de prouver sur le terrain qu’elles n’ont pas fait ce long trajet pour rien.

Dominatrices à l’entame, les Guinéennes ont maitrisé la possession du ballon jusqu’à l’ouverture du score par Hawah Conte (0-1, 9mn).

Elles profiteront de cet avantage jusqu’à la 21mn, quand Paulinho Agbotsu s’est jouée de trois défenseuses guinéennes pour planter un tir puissant dans la surface, offrant l’égalisation au Lone Star (1-1, 21mn).

Le suspense au paroxysme…

Dix minutes plus tard, Bountou Sylla profitait d’une erreur de la gardienne libérienne Massa Konneh, pour inscrire le second but guinéen. La portière, Massa, très lente pour dégager le ballon, est surprise par Sylla qui n’avait qu’à pousser le cuir au fond du filet adverse (1-2, 31mn).

Mais les hôtes, sans jamais baisser les bras, obtiendront l’égalisation à la 45mn. La star de l’équipe libérienne, Lucy Massaquoi, qui est aussi basketteuse et athlète confirmée —(elle a déjà représenté son pays au “World Cross Country Championships” d’athlétisme)—, bien servie par Angeline Kieh, a remis les pendules à l’heure, d’un coup de tête imparable (2-2, 45mn). C’est la pause.

La  fougue ne suffit pas aux Guinéennes…

De retour des vestiaires, Hawa Conte inscrivait son 2e but de la soirée. Un peu comme son premier but, une mauvaise relance de kipper libérienne atterrit, comme une offrande, dans ses pieds, sans trembler,  Hawa logera la balle au fond des filets (2-3, 55mn).

C’est en ce moment que l’entraîneuse libérienne, Famatta Dean, a lancé Agatha Nimene, meilleure attaquante du championnat dame libérien. Elle apportera de l’animation dans le jeu offensif des locales.

Angeline Kieh qui avait permis à Massaquoi d’inscrire le deuxième but libérien, récidivait avec brio. Et Massaquoi, encore d’une tête bien précise, trembla les filets guinéens (3-3, 67mn).

Durant les minutes restantes, les deux protagonistes ont tenté en vain, sans réussir à aggraver le score. Les deux équipes n’ont pas déçu leurs fans, en étalant un match aussi divertissant que satisfaisant.

Ce match nul (3-3) est la preuve que le football féminin se réveille de son long sommeil. Le président de la FGF, Antonio Souaré trouverait-il de l’alchimie pour perpétuer cet acquis ?

Moysekou, Bruxelle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici