Accueil A la Une SYLI A’ : Lappe Bangoura répond à l’appel du pied d’Ocansey Mandela

SYLI A’ : Lappe Bangoura répond à l’appel du pied d’Ocansey Mandela

9392
0
Ocansey Mandela en action sur le terrain Bit University
Ocansey Mandela veut écrire l'histoire du Horoya AC en demi-finale de la Coupe CAF.

Par Yvon LEROUX, Dakar

L’attaquant burkinabé du Horoya AC,  Ocansey Mandela est prêt à s’engager avec la Guinée dans un futur proche. Il pourrait entamer avec le Syli local dont le sélectionneur ne pose qu’une condition.

Alors joueur de l’ASFA Yennenga, Ocansey Manndela a honoré  à sa première convocation avec les Etalons du Burkina Faso sous le magistère  de Paulo Duarté.

C’était dans l’optique d’affronter la Guinée en amical, le 17 novembre 2010, au stade Michel Hidalgo de Paris, dans le cadre d’un match amical international.

Ironie du destin, le lutin burkinabé qui n’a pas pu égrainer  un temps de jeu dans cette rencontre souhaite désormais enfiler la tunique du Syli, son adversaire il y a 10 ans. Il a fait cet appel du pied lors du CIS Live du mercredi dernier.

Aujourd’hui dans les rangs du Horoya AC, incontestablement le meilleur club de Guinée ces dernières années, Mandela n’est plus à présenter. Son bras tendu à la Guinée a aussitôt eu un preneur notamment Lappe Bangoura, sélectionneur national A’. Joint par téléphone par ConakrySports, ce jeudi, ce dernier n’a pas caché son sentiment de satisfaction : « c’est un plaisir d’apprendre qu’Ocansey  Mandela s’intéresse à la Guinée. Il y a longtemps que j’ai pensé à cette option. Il peut apporter à notre football. ».

Si le patron des locaux ne s’oppose pas a accueillir l’attaquant du Horoya AC, il souhaite, cependant, prendre un joueur au mieux de sa forme. « C’est un profil intéressant qui peut nous apporter s’il n’est pas handicapé par ses blessures. Pour sa participation au CHAN on verra ça dans le temps», s’est-il voulu clair.

L’éligibilité du Burkinabé est désormais du ressort des autorités guinéennes.  Ocansey Mandela (30 ans) a passé plus de 5 ans en Guinée son intégration n’est plus un sujet à débattre.