Accueil A la Une Super V, Blasco et Mothon… la Feguifoot mélange amnistie et abandon de...

Super V, Blasco et Mothon… la Feguifoot mélange amnistie et abandon de poursuite

520
0

Antonio Souaré, président de la fédération guinéenne de football, s’est inconsciemment trompé, peut être, ce mardi. Il a confondu abandon de poursuite à  amnistie. Sans doute induit dans des erreurs par ses conseillers qui n’ont aucune compétence juridique.

En effet, à l’occasion de la commémoration des 60 ans de la création de la fédération guinéenne de football (Feguifoot), le Président actuel  a entériné une décision dont l’arrêté dormait dans ses tiroirs.

Il s’agit de lever de la sanction de Salifou Camara « Super V », d’Ibrahima Blasco Barry et de Morthon Soumah, épinglés par un rapport  d’audit sur la gestion du précédent comité exécutif durant la période 2013-2015.

Le boss du Horoya AC s’en est mêlé les pinceaux  en déclarant qu’« au nom du comité exécutif, je signe l’amnistie générale pour tous les dirigeants du bureau précédent ».

Cette déclaration, toutefois, devrait être compris dans le sens d’un abandon de poursuite contre ces personnes concernées qui n’ont jamais été condamnés par la justice puisqu’ils étaient plutôt dans le lien de la justice en attendant de connaitre leur sort.

L’amnistie est l’effacement par la loi de certaines condamnations de votre casier judiciaire. A cet effet, vous êtes alors reconnu comme innocent par la justice pour les faits qui avaient entraîné les condamnations.

À noter que des mesures prises en 2017 avaient suspendus ces dirigeants de toutes activités liés à la gestion du sport.

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici