Accueil A la Une Procès Super V-Blasco-Morthon :  le Procureur reconnait le vice de forme et...

Procès Super V-Blasco-Morthon :  le Procureur reconnait le vice de forme et autorise les témoins à comparaître sans aucune citation.

309
0
Super V et ses co-accusés dans l'affaire contre la Feguifoot sont renvoyés à des fins de la poursuite.

Par Yvon LEROUX, Dakar 

Le procès des accusés de la gestion de la Feguifoot de 2013 à 2015 est sur le point de se vider. Ce jeudi, en audience de plaidoirie au tribunal de première instance de Kaloum, le procureur a décidé de renvoyer les accusés Super V, Blasco Barry et Morthon Soumah à des fins de la poursuite.

En vertu de l’article 454 du code de procédure pénale de la République de Guinée,  cette décision autorise désormais les comparutions des témoins sans aucune citation.

Voici le contenu de cet article 454 : Si les débats ne peuvent être terminés au cours de la même audience, le Tribunal fixe le jour où ils seront continués et mention doit être faite aux notes d’audience.

Les parties et les témoins non entendus, ou ceux qui ont été invités à rester à la disposition du Tribunal, sont tenus de comparaître, sans aucune citation, à l’audience de renvoi.

Selon nos confrères de Mosaiguinee, le procureur dans son réquisitoire  a affirmé que « les faits pour lesquels les prévenus sont devant le tribunal ne sont pas constitués d’élément matériel, moral, légal et injuste ».

Cette décision est de bonne augure pour les accusés puisque l’avocat de la défense avait également fait remarquer des exceptions de nullité pour démontrer, lundi dernier, que « c’est un dossier qui est fondamentalement vide, c’est un règlement de compte.»

Accusés pour détournement de fonds, les prévenus sont entendus sur la gestion de 28 milliards Fg et et 834 mille euros de la société MTN pour l’organisation de la CAN 2023.

La délibération est prévue pour le 16 novembre prochain.