Accueil A la Une Pour le salaire, Bobo Baldé se défend bec et ongles

Pour le salaire, Bobo Baldé se défend bec et ongles

6784
0

Il ne manquait que le ballon, lundi dernier,  pour que Dian Bobo Baldé écrase les journalistes  comme il s’avait le faire, alors footballeur.

Face à la presse, il n’a pas caché son amertume d’être accusé d’avoir tourné le dos à l’équipe junior de Guinée pour une histoire de fric.

L’ancien roc défenseur de Celtic Glasgow n’a pas laissé filer l’opportunité de dire ses vérités dans une communication truffée de contresens et inapproprié au contexte.

Bobo Baldé, a tout de même, préféré saisir la balle au rebond pour éclaircir certains détails. « Ce qui vous fait une surprise, c’est que vous m’avez vu partir et dans vos têtes, c’était fini », a-t-il expliqué.

Il n’oubliera pas, aussi, de rappeler qu’ « un joueur dans un club va bien négocier son salaire. Un entraîneur dans un club négocie bien son salaire.  Avant de signer à  Celtic, j’avais 8 propositions. Il y a eu des discussions après on est tombé d’accord ».

Dans son entendement, « le problème d’argent ou de prime s’appelle de la discussion et de la négociation. L’objectif, c’était d’être présent et de travailler.».

Il insistera particulièrement sur un point, lequel à son avis a crée la confusion, ceci dans un ton de désolation. « Vous avez vu (ndlr : constater) une absence, vous vous êtes affolés.», a-t-il laissé entendre.

A noter qu’il doit conduire les juniors guinéens lors du tournoi Ufoa de la zone A à Conakry du 24 novembre au 8 décembre.

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici