Accueil A la Une Les pires éliminations des équipes guinéennes en 2019

Les pires éliminations des équipes guinéennes en 2019

791
0

Dans quelques heures l’année 2019 sera bouclée. Cette année civile a suscité de l’espoir et le désarroi dont les pires éliminations avec les voisins proches.

La Guinée semblait prendre une ascendance sur ses voisins prochains dans la petite catégorie. Le Sénégal a subi cette suprématie tout le contraire pour la Cote d’Ivoire et la Sierra Leone.

Ces deux derniers pays ont donné une leçon de gestion d’un match aux Guinéens à Conakry.

 Guinée-Cote d’Ivoire en U23 

Après le match aller réussi pour les Guinéens à Abidjan (0-1), Ibrahima Bakayoko, ancien buteur de l’OM,   avait relancé la bataille de Conakry par un avertissement: «la Guinée à des individualités et la Cote d’Ivoire a une équipe ». Visiblement, ce message n’a pas été bien décortiqué par les Guinéens.

Ce fut le scénario de la rencontre. L’équipe de Guinée coupée en trois, sans aucune transmission entre les compartiments, s’est illustrée par des individualités tandis que l’adversaire est resté compact.

Le Syli, une équipe à rection plutôt que d’être réactive

Alors qu’ils devaient profiter de leur ascendance psychologique prise à l’aller, les poulains d’Abedi, visiblement, sans aucun argument, ont couru derrière le score  à Conakry.

Balbutiant en défense, le Syli s’est fait corriger sur sa première erreur. Kouamé Christian Kouamé est parvenu à fixer la charnière centrale guinéenne avant d’engager un tir croisé qui ne laisse pas le choix à Moussa Camara (1-1,17’).

Dans la réaction, Moussa Corso Traoré permettra à la Guinée de recoller au score (1-1, 30’). Puis, c’est Junior Hamed qui trompera la défense guinéenne pour battre Moussa Camara (1-2 ; 63’).

Au finish, c’est la Guinée qui n’ira pas la CAN U23 en Egypte. Aussi, Abedi doit comprendre qu’on ne change pas une équipe qui ne gagne pas.

La promenade de Soufiane Kalloh à Conakry 

On croyait dépasser tout le monde dès le premier succès du Syli junior face à la Mauritanie au toir Ufoa de la zone A (24 novembre au 8 décembre à Conakry).

Le Sénégal a arrêté la machine (1-1) avant qu’elle ne se grippe face à la Sierra. Les poulains de Dian Bobo Baldé se sont fait malmenés par un seul joueur en l’occurrence Soufiane Kallo qui a planté un triplé dans le succès des Leone Star (1-3).

Et l’aventure s’arrêtera en phase de poule.

Les Cadets, la pilule difficile à avaler

La Guinée finaliste de la Can U17, ça aurait pu être la satisfaction guinéenne sur le continent. Mais, les jeunes vont perdre les médailles ainsi que leur ticket qualificatif au Mondial au Brésil au profit du Sénégal. L’histoire est connue de tous.

La rédaction

 

La rédaction 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici