Accueil A la Une La FIFA vers la modification de la naturalisation sportive

La FIFA vers la modification de la naturalisation sportive

6128
0
La Guinée pourrait plusieurs binationaux sur la base de la modification par la Fifa du processus de naturalisation sportive.

Par Alioune B. NDIAYE, Dakar 

La Fédération du Cap-Vert a fait une proposition d’assouplissement des critères d’éligibilité de naturalisation des joueurs à la FIFA. Il s’agit de faciliter l’obtention de la nationalité sportive aux jeunes joueurs n’ayant pas joués assez de matchs avec leur sélection formatrice et qui souhaitent s’engager avec une autre association.

Ce souhait va à l’encontre de l’article 8 du règlement d’application des statuts FIFA, lequel restreint la possibilité pour un joueur de changer de sélection quant il a défendu auparavant les couleurs d’une autre en A.

Cette réclamation est tombée dans les bonnes oreilles de la FIFA.  À en croire, l’Associated Press, l’instance dirigeante du football mondial mène une réflexion pour changer légèrement son règlement.  Cette réforme pourrait être adoptée dès le prochain congrès de l’instance dirigeante du football mondial, le 18 septembre.

A cet effet, un joueur pourrait changer de sélection même s’il a joué un match officiel avec son associa d’origine. Il faudra cependant respecter quatre critères :

  • Avoir joué moins de trois matchs avec sa première sélection.
  • Etre âgé de moins de 21 ans lorsqu’il a été sélectionné.
  • Ne plus avoir été appelé en sélection depuis au moins trois ans.
  • Ne pas avoir disputé de phase finale d’une Coupe du monde ou d’un tournoi continental (Euro, CAN, etc.) avec la sélection en question.

C’est une aubaine pour la Guinée à récupérer des joueurs de Joshua Guilavogui, Sehrou Guirassy et autres.

Par ailleurs, la FIFA imposera une autre mesure pour freiner le processus de naturalisation massif.

Aussi, elle va augmenter la période minimale du joueur à passer sur le territoire du pays qui est de 5 années consécutive actuellement.

La structure de Gianni Infantino imposera également un dédommagement de la fédération formatrice. En clair, à chaque fois qu’un pays bénéficie de la naturalisation sportive d’un joueur, il payera l’indemnité de formation de la précédente sélection du joueur.