Accueil A la Une La Feguifoot dégraisse son armée mexicaine de la communication

La Feguifoot dégraisse son armée mexicaine de la communication

880
0

C’est le retour du bâton. La cellule de communication de la  fédération guinéenne de football (Feguifoot) était incontestable  la plus pléthorique du continent. Une restructuration à 3 sera effective les prochaines semaines selon une source.

Le conseiller spécial du président de l’institution, Abdoulaye Condé est instruit de mettre en place une nouvelle équipe pour gérer la communication.

Sur les 16 commis de la communication seulement 3 ou 4 membres seront retenus à en croire notre source. Laquelle nous informe également que ceux qui ne seront plus dans le plan bénéficieraient d’une indemnité individuelle de 5 milles dollars.

« Ils n’ont plus aucune importance »

Ils étaient environ 16 journalistes, pas des moindres disons les plus influents dans le landernau sportif, recrutés pour assurer une communication. En réalité, le combat n’a jamais été institutionnel.

Ces nominations, intervenues dans un contexte relativement tendu de la relation entre Salif Camara alias Super V  et Antonio Souaré, avaient laissé un soupçon de la mise en place d’une armée-sécurité-défense pour broyer toute fusion en faveur du premier nommé.

Ce fut une réussite, car l’ennemi, Super V, a été asphyxié dans la presse.  A dire vrai, c’était une politique d’autruche des fédéraux qui a mis avant ces commis mais sans leur dévouer un grand respect mais à côté d’autres journalistes, des freelances étaient les plus écoutés et voyagent avec le Syli tous frais payés.

Malheureusement, les membres de a cellule de communication ont commencé à se crêper le chignon lorsqu’il était question de défendre Amadou Diaby, désormais ancien vice-président de la Feguifoot.

Tâché dans l’affaire de racket avec Paul Put après la CAN 2019, Diaby, pourtant à la base de la mise en place de ce groupe, n’a pas bénéficié le soutien  de certains. Une guéguerre éclatera au sein du groupe entre deux parties.

Pour les fédéraux s’était l’occasion à jamais de se débarrasser de cette équipe de journalistes. « Ils ont été utilisés spécifiquement pour combattre Super V, ils n’ont plus aucune importance. Et ils ne représenteront aucune menace   pour la fédération », se rassure une source.

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici