CI Kamsar douché avec des questionnements

C’était l’euphorie, quand la performance du Horoya AC a permis à la Guinée de présenter quatre clubs dans les deux compétitions africaines notamment en Ligue des champions et la  Coupe de la confédération africaine de football.

Avec cette opportunité les plus pessimistes craignaient l’humiliation. Cela n’a pas été évité. La sortie du CI Kamsar face à Paradou FC, hier vendredi, en tour préliminaire de la Coupe de la confédération n’a rassuré personne. C’est à croire que ce club n’a pas le niveau pour jouer en Afrique.

Face à des jeunes joueurs du Paradou AC, un club qui n’a pas même pas de supporters, les « Caimans » de Kamsar n’ont pas été mordants. Ils se sont inclinés avec une facilité déconcertante   3 à 0 dans un stade du 5 juillet quasi vide.

La résistance des Guinéens n’a duré que le temps d’une mi-temps, au cours de laquelle, ils ont limité la casse (1-0, 18’), en dépit d’une avalanche d’opportunités non concrétisées. Sur ce but pris, c’est la passivité défensive des Kamsarkas qui a permis à leur portier d’aller chercher le ballon dans sa cage.

Ghourab, le buteur, libre de tout marquage, a trouvé le temps de mettre une pointue sur une passe bien ajustée de la tête par un coéquipier. Au retour des vestiaires, la défense ne se ressaisira pas. C’est 7 minutes après que le CIK, déstabilisé, encaissera un second but inscrit par Bouzouk sur une erreur défensive en zone. Et fraîchement entré, Benayad enfoncera le clou dans les arrêts de jeu sur une faute technique du portier guinéen qui encaisse sur un angle fermé.

Au-delà de l’humiliation sur le terrain, les jeux de maillots du CIK n’étaient pas en conformité avec la règle en atteste le doublon des numéros. C’est la preuve que ce club n’était pas préparé pour  cette échéance. Pire, les joueurs ont joué la queue entre les jambes, c’est à dire respectueux de l’adversaire. Même si la remontada est possible à Conakry lors du match retour, il y a mieux à faire quant à travailler la psychologie de cette formation, visiblement au talon.

Ibou DIALLO, Conakry avec la vidéo de DZfoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *