Accueil A la Une Kaba Diawara : «  Le côté mystique de l’Afrique ça gêne un joueur...

Kaba Diawara : «  Le côté mystique de l’Afrique ça gêne un joueur qui a changé de mentalité »

3176
0
L'ancien attaquant international guinéen, Kaba Diawara dit connaitre la raison pour laquelle l'Afrique ne remporte la coupe du monde.

Par Yvon LEROUX, Dakar 

Dans son manteau de consultant à Canal+, Kaba Diawara estime que les Africains ont un manquement par rapport aux autres qui les empêchent de gagner la Coupe du Monde de football. Dans les propos rapportés par surleterrain, le coach adjoint du Syli a fait remarquer que les équipes africaines sont confrontées à un réel  problème d’organisation.

Pour résoudre ce souci, l’ex attaquant d’Arsenal conseille que « des anciens joueurs comme moi, doivent revenir (aider leur pays), parce que nous, on sait. En tout cas, au niveau de la Guinée, de l’organisation, etc… Il y a ce problème de mise en place, de choix d’hôtels, de déplacements, tout ce qui est logistique. Parce que les joueurs ont la qualité. »

Poursuivant, le globe trotter (ndlr : c’est l’un des Guinéens à poser ses valises dans plusieurs clubs) reconnait que l’Africain a une prédisposition naturelle sauf qu’à son avis la gestion ne favorise pas l’éclosion de ces talents au bénéficie des équipes nationales. « Si on prend les tests en début de saison, le joueur africain c’est le plus rapide, le plus endurant, le plus technique, le plus physique… Donc il ne manque rien ! », dit-il.

Pour lui, il manque simplement que « les fédérations, les Etats, essayent d’entourer un petit peu plus l’équipe, structurer l’équipe, pour qu’on n’arrive pas dans des pays où on met deux heures à sortir de l’aéroport, ou qu’on entende avant le match des tam-tams en bas de l’hôtel pour ne pas qu’on puisse dormir, ou encore dans ce qu’on mange car il peut y avoir du poison dedans pour qu’on tombe malade… »

Selon lui, « tous ces trucs-là qui entourent l’Afrique, ce côté mystique, qui fait que ça gêne un joueur qui a changé de mentalité puisqu’il est désormais en Europe. Déjà, c’est super dur parce qu’on joue avec un climat différent, des pelouses différentes… Ce n’est pas pour trouver des excuses aux joueurs, mais c’est la réalité. ».

Revenant sur la compétition, Kaba Diawara interpelle la FIFA à majorer les chances des équipes africaines lors des tirages au sort. « Si on arrive à la Coupe du Monde, il faut aussi que la FIFA arrête un peu de nous mettre dans des groupes de la mort, qu’on puisse s’exprimer un petit peu. Il ne manque pas grand-chose. Une fois qu’on passera ces premiers tours de Coupe du Monde, on sera prêts, c’est un déclic mental », a-t-il exhorté.