Accueil A la Une Horoya AC : le vrai chantier dévoilé à Abidjan

Horoya AC : le vrai chantier dévoilé à Abidjan

1551
0
Certes que le petit but inscrit à Abidjan vaudra son pesant d’or pour la qualification à Conakry, le 6 janvier prochain, mais dans le jeu le club de Matam a montré ses failles, un vrai chantier.

Mal en point en championnat avec un jeu poussif, le Horoya AC ne fait pas mieux en Afrique en dépit du but inscrit, ce soir, sur la pelouse du stade d’Ebimpe à Anyama face au Racing Club d’Abidjan (1-1).

Certes que ce petit but vaudra son pesant d’or pour la qualification à Conakry, le 6 janvier prochain, mais dans le jeu le club de Matam a montré ses failles, un vrai chantier.

Soufiane Souaré, Président délégué du club, ne s’en cache pas : « J’ai des regrets », dit-il au micro de CIS TV dans la zone mixte du stade d’Ebimpe.

Le regret réside aussi dans l’entrejeu précisément dans l’animation offensive avec une absence d’un vrai milieu offensif capable de distiller des passes et orienter le jeu verticalement. « Il y a eu baisse de régime au niveau du milieu de terrain », reconnait,  le coach Sékou Soumah.

L’autre regret, c’est au niveau de la pointe de l’attaque qui a souffert de l’absence d’un vrai numéro 9.

Gnagna Barry qui se loupe dans les ultimes minutes du temps réglementaire est écœurant mais Boniface Haba n’arrête pas de s’en mêler les pinceaux.

Un milieu offensif expérimenté et un vrai numéro 9 capable de fixer la défense adverse dans les airs et avec un jeu sans ballon…

La cellule de recrutement prendra note.

Alioune B. NDIAYE, Dakar