Accueil A la Une Hage Ait Hida : « Amara Traoré et Alpha Baldé m’ont poussé à la...

Hage Ait Hida : « Amara Traoré et Alpha Baldé m’ont poussé à la démission  à l’ASK »

1053
0
Mohamed Hage Ait Hida en noir avec Fraçois Zahoui à ses côtés lors de la présentation des membres du staff technique de l'AS Kaloum.

Un des pions du projet new look de l’AS Kaloum,  Hage Mohamed Ait Hida, nommé coach principal  le 7 octobre dernier, a démissionné de son poste au bout de, seulement, trois matchs. Pour ConakrySports, le technicien franco-marocain accepte de revenir sur les constances de son départ avec un doigt accusateur sur Alpha Baldé, le directeur sportif, et  Amara Traoré qui s’est aussitôt présenté comme le nouvel entraineur du club.

ENTRETIEN

Le début du topo

« J’ai été contacté par Francois Zahoui en France. Il m’a proposé de venir avec lui en Guinée au compte de l’AS Kaloum en tant qu’entraineur principal parce qu’il était le manager général de l’équipe nationale de la République Centreafricaine. En France, on a travaillé quelques jours pour redistribuer le rôle de chacun dans la gestion du club. Arrivé le 23 septembre à Conakry on apprend que le championnat est censé commencer le 3 octobre. Au départ de François Zahoui, j’ai été officiellement nommé entraineur principal  le 7 octobre dernier. »

Après François Zahoui…

« On travaille correctement jusqu’à ce qu’on se rend compte que nous n’avons pas la même conception du football que le directeur sportif, Alpha Baldé.  Ça ne s’est pas vu directement parce qu’on était préoccupé a mettre en place quelques détails sur le terrain tandis que lui s’occupait de la signature des contrats des joueurs. Entre temps on apprend que nous sommes repêchés en coupe de la CAF alors que cela n’était pas prévu. Le club se rend compte que pour être sur le banc il faut le diplôme Licence CAF A et moi j’ai le diplôme UEFA A. »

La promesse de Bouba Sampil…

« J’avais la solution, puisque j’ai la double nationalité franco-marocaine. J’étais prêt à faire une formation de 6 jours, malheureusement ça ne se passe en Guinée. Le club (AS Kaloum) devait me payer une formation dans un pays voisin. Entre temps le Président m’a dit qu’il va engager un entraineur diplômé Licence CAF A  pour qu’il gère l’équipe en compétition africaine et je reste  entraineur principal. La CAF offrait l’opportunité aux clubs de procéder à un prête nom, ce qui dans le cas AS Kaloum me permettait de garder mon poste d’entraineur principal»

Amara Traoré débarque à l’entrainement

« J’ai appris, le mardi 10 novembre 2020 par Alpha Baldé, le directeur sportif, qu’ils ont engagé un entraineur diplômé Licence CAF A et que je resterai assistant. J’attendais de savoir qu’est ce qu’ils attendaient de moi à ce poste. Le 11 novembre 2020, j’arrive à l’entrainement à 6h30. Il n’y a personne au stade. Je suis le premier. Quand je sors du vestiaire, il y avait un Messieurs, le Président, Bouba Sampil et le directeur sportif. Je salue tout le monde et personne ne me présente ce Messieurs.  Quand démarre les entrainements, je vois cette personne assis a coté du directeur sportif. »

Amara Traore : « Je suis le nouvel entraineur de l’AS Kaloum »

« À la fin de la séance, j’invite Alpha Baldé et ce Messieurs à venir se présenter aux joueurs. Là, il se présente  au nom d’Amara Traoré. Je répète ses mots : «  je suis le nouvel entraineur de l’AS Kaloum. Je vais collaborer avec le coach Mohamed qui a fait du bon travail ». Après, tout le monde se quitte. J’attendais et j’espérais que mon directeur sportif m’appellera pour discuter de ce que nous allons faire. Bref, définir nos rôles. À la surprise générale, personne ne m’appelle, personne ne me convoque. C’est sur la page Facebook du club que je vois qu’ils se sont rencontrés et discutés. Je pense qu’à ce niveau, j’ai été touché dans mon amour propre. »

Alpha Baldé porte le but pour Amara Traoré …

« Le jeudi, 13 novembre, le  matin, c’était le coach , Amara Traoré qui devait mettre la séance en place. J’allais voir comment on allait collaborer.  Il a fait un discours dans les vestiaires avant l’entrainement, à l’issue il m’a dit qu’il allait mettre en place trois exercices et que je devais, moi, tracer un carré de trente mètres sur trente et me contenter de tenir le chrono et le sifflet. J’ai été encore plus surpris quand le coach a demandé aux joueurs d’aller ramener un but pour faire un terrain réduit et que Alpha Baldé s’est levé pour porter ce but avec les joueurs alors que durant les sept semaines avec moi dans le club, il n’a jamais fait cela. Ce n’était pas le rôle d’un directeur sportif. Je ne comprenais pas cela. »

Le jour et la raison de la démission…

« Le comportement d’Amara Traoré et Alpha Baldé lors de cette séance était la goutte d’eau qui a débordé le vase. C’est là que, j’ai demandé au Président ma démission. Il m’a demandé de prendre un temps de réflexion et lui revenir en fin de journée. C’était fait. J’ai confirmé ma démission en tout cas pour ne pas continuer à travailler dans ces conditions. »

Mes relations avec  Alpha Baldé

« C’est dès le début que ça n’a pas collé entre nous. On n’avait pas la même conception du football. Il aurait dû faire son rôle de signer les joueurs et ne pas s’immiscer dans le sportif. Il essayait toujours de nous parler de système, d’intensité de travail à l’entrainement mais ce n’était pas son rôle. Malheureusement, l’AS Kaloum a un bon Président mais il est très mal conseillé. Il met de son temps et son argent mais il est très mal entouré. »

Propos recueillis par Yvon LEROUX, Dakar