Accueil A la Une Guinée-Cap Vert : 3 évaluations qui s’imposent à Didier Six

Guinée-Cap Vert : 3 évaluations qui s’imposent à Didier Six

2741
0
Pour le match Guinée-Cap Vert , 3 évaluations s'imposent à Didier Six.

Par Yvon LEROUX

Face au Cap Vert, ce samedi, à Albufeira Stadium d’Algarve au Portugal, en match amical de la fenêtre Fifa, Didier Six, le sélectionneur national de Guinée, est attendu pour se charrier.

C’est l’heure de prouver qu’il a plusieurs recettes tactiques qui peuvent mettre en valeur les potentiels joueurs à sa disposition.

C’est une équation qui arrive tout naturellement à cause des  forfaits à l’image de Julien Jeanvier et Issiaga Sylla en défense, du pléthore de joueurs dans l’entrejeu avec Naby Keita, Mady Camara, Amadou Diwara, Kamso Mara, Florentin Pogba (ndlr: a été utilisé comme milieu de terrain contre le Chili).

Pour cela, Didier Six sera évalué sur la gestion d’un groupe qui s’est morcelé, la recherche de la complémentarité et  le projet de jeu.

La gestion du groupe

Pour ce rendez-vous, le manager français a pratiquement à sa disposition 17 joueurs sur 23 choix au préalable. En tirant les 11 de départ, sans  un gardien de but, Didier Six aura au moins 5 possibilités de changement.

En cette période d’entame de saison, il faut une meilleure gestion du groupe pour ne pas se retrouver avec des joueurs cramés.

Recherche de complémentarité

C’est vrai que Didier Six a réussi quand même à imposer la rigueur dans le jeu du Syli. Il y a un investissement dans la débauche d’énergie.

Maintenant, avec des joueurs qu’il a, le manager français doit ressortir des joueurs complémentaires dans chaque compartiment.

S’il ne faut pas jouer pour Naby Keita, il y a bien une possibilité de trouver son binôme. Aussi, il y a une possibilité de ressortir un trident du milieu de terrain de Liverpool.

Ce cas de figure est aussi envisageable dans la charnière centrale et même à la pointe de l’attaque.

Le projet de jeu

À l’instar de ses prédécesseurs, le talon d’Achille de l’équipe de Didier Six c’est sa défense. En dépit d’un dispositif ultra défensif imprégné sous le magistère du technicien français, le Syli est toujours fragile en défense.

La preuve, en quatre matchs,  les poulains de Six ont encaissé 6 buts (ndlr : 1 but pris contre les Iles Comores, 2 buts contre le Mali et 3 contre Chili). Logiquement, il y a nécessité à renforcer les acquis dans ce secteur.

Toutefois, Didier Six peut nous présenter un bien meilleur visage de son équipe avec une tactique appropriée aux valeurs intrinsèques de ses joueurs.

En clair, le sélectionneur de la Guinée doit montrer sa vraie touche tactique.