Accueil A la Une Foot-Syli : l’année 2019 à vite oublier

Foot-Syli : l’année 2019 à vite oublier

1140
0
Besiktas est en discussion avec un attaquant international franco-guinéen.

L’élimination du Syli junior par la Sierra Leone (3-2) en phase de poules du tournoi Ufoa zone A boucle l’année 2019 mi-figue mi-raisin pour les sélections nationales de la Guinée. 

Les férus du foot guinéen ne verront aucune de leurs sélections  évoluer en 2019. Rendez-vous est pris au mois de mars prochain pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 tandis que les éliminatoires de la Can 2021 débuteront en Novembre prochain.

Profitant de cette pause café, très longue, d’ailleurs, les dirigeants doivent se regarder dans la glace pour tirer les enseignements  de l’année 2019 qui nous a donnés énormément de leçon à apprendre. .

La Can 2019, la grosse déception

Entamé avec succès par Lappé Bangoura à Bouaké par une victoire (2-3) devant les Eléphants, le bourreau de très longue date, Paul Put a fini le boulot pour faire qualifier la Guinée à la CAN 2019 en Egypte. Absent lors de l’édition du Gabon en 2017, cette qualification avait suscité beaucoup d’espoirs. En Vain.

Ce fut une grosse déception.  On retient surtout le revers pris face aux Fennecs (3-0) en huitièmes de finale (ndlr : la compétition était à 24 équipes) et un budget d’environ 4 milliards de Fcfa parti en fumée sans résultats escomptés.

Didier Six, son remplaçant, a hissé le Syli à la tête du classement général du groupe A devant le Mali, la Namibie et le Tchad à l’issue de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021.

A cet effet, la Guinée a corrigé la  Namibie à Conakry (2-0) et concéder le nul (2-2) à Bamako contre le Mali. En amical, équipe du technicien français a essuyé 2 défaites contre le Chili (3-2) et contre les Comores (1-0).

La Can U17, la fraude, la tâche d’huile

Ça aurait été la satisfaction de l’année pour les Guinéens avant la CAF que ne brise l’espoir d’une génération dorée. Le Syli, finaliste de la CAN U17 en Tanzanie, s’est vu retirer ses médailles et essuyé la sanction d’une disqualification lors des 2 prochaines éditions.

Pour cela, la CAF a adressé un courrier datant du 19 juin à la fédération sénégalaise de football pour lui signifier que ” le comité exécutif a approuvé de réintégrer le Sénégal, l’équipe classée 3e du groupe B après la Guinée en tant que 4e représentant de la CAF à la coupe du monde au Brésil” révèle la notification de l’instance dirigeante du football africain.

Pourtant, battu sur le terrain (2-1) par la Guinée, le Sénégal a introduit une requête contre deux joueurs guinéens notamment Aboubacar Conté, Ahmed Tidiane Keita. La fédération sénégalaise de football a ému en réserve la légitimité de ces deux joueurs lors de la CAN U17 en Tanzanie.

Depuis, Antonio Souaré et sa clique chantonnent à tout va qu’une plainte est en étude au niveau du TAS alors que le Sénégal revient à peine du Mondial brésilien à  la place des jeunes Guinéens.

Les U20 et les U23 coulent avec Abedi

Les éliminations de la Guinée dans ces deux catégories notamment les U20 et U23 sonnent comme la plus grosse désillusion de l’année.

Celle-ci, révèle, en même temps, la gestion deux poids, deux mesures des fédéraux avec Souleymane Camara alias Abedi à la tête de ces sélections.

Conséquence, en dépit de s’être inclinée à Conakry (3-2), la Mauritanie, au bénéfice des 2 buts inscrits en déplacement, a décroché sa qualification au dernier tour qualificatif de la CAN U20 qui s’est jouée au Niger. La Cote d’Ivoire a également renversé la Guinée à la maison pour se qualifier à la phase finale de la CAN U23.

À l’issue de ces déconvenues, Souleymane Camara alias Abedi porte le bonnet d’âne de l’année chez les techniciens.

Le retour de Lappe Bangoura…

Après son échec avec le Syli A en éliminatoires de la Can 2017 et du Mondial 2018 avec les locaux au Chan 2018, Lappé Bangoura n’a pas tremblé quand il a été dépoussiéré.

Sur le banc des locaux, le technicien guinéen a réussi à mettre un baume dans le cœur des supporters irrités par les précédents événements douloureux.

En s’imposant dans les séries de tir au but (3-4) devant les Requins Bleus, sa formation a remporté la finale des Play-downs de la Wafu Cup à Thiès au Sénégal au mois de septembre dernier. En récompense, le Syli local a empoché 37 millions Fcfa pour la consolation.

Dans la foulée, Lappe Bangoura renversera le Sénégal à Conakry (1-0 ; tab : 5-3) pour s’offrir le ticket qualificatif au Chan 2020. Il perpétue ainsi la suprématie devant les Sénégalais dans cette catégorie.

Après 2018, c’est la deuxième la participation à cette compétition.

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici