Accueil A la Une Feguifoot (17e congrès) : les membres affaiblissent la commission d’éthique  

Feguifoot (17e congrès) : les membres affaiblissent la commission d’éthique  

787
0

Par Yvon LEROUX, Dakar 

Le 17e congrès de la fédération guinéenne de football se déroule à Kankan. C’est une belle opportunité de recadrer, élaborer, améliorer les textes obsolètes de l’institution. Mais il se susurre à unanimité que les membres statutaires s’insurgent contre une suspension d’un des leur pour une quelconque faute.

Autre rafistolage envisagé, c’est l’intégration du poste de secrétaire général adjoint. Mais, l’ordre du jour spécifique, c’est affaiblir la commission d’éthique qui pourtant semblait être un fil de plomb suspendu au dessus de la tête des éventuels corrupteurs de la structure.

Celle-ci a pris la décision courageuse de suspendre Amadou Diaby, ancien vice président de la Feguifoot pour une histoire de corruption avec Paul Put, ancien sélectionneur du Syli.

Dans la nouvelle nomenclature, cette commission d’éthique ne sera pas destituée mais elle n’aura plus le pouvoir de décider seule comme il a été le cas lors du procès Amadou Diaby-Paul Put.

Les membres statutaires ont décidé que cette commission soit contrôlée par le comité exécutif. Ainsi, si ces modifications sont entérinées, la commission d’éthique ne sera plus indépendante d’une quelconque décision à prendre.

C’est comme si on est entrain de baliser le terrain pour un éventuel retour d’Amadou Diaby. Ce dernier n’attend plus que la décision du tribunal arbitral du sport (TAS) lui soit favorable pour  revenir aux affaires.

Précisions au moment de mettre cet article en ligne,les membres statutaires n’étaient pas consultés par ce vote. En réalité, cette proposition était un sujet en off, évoqué dans la presse les membres statutaires ont abandonné le projet de modification.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici