Accueil A la Une ESCROQUERIE: Ismael Bangoura épinglé par le tribunal correctionnel du Mans

ESCROQUERIE: Ismael Bangoura épinglé par le tribunal correctionnel du Mans

253
0

Ismaël Bangoura  a été reconnu coupable d’escroquerie, vendredi 19 octobre, par le tribunal correctionnel du Mans a informé nos confrères français du site Ouest France. 

Alors qu’il évoluait au FC Nantes entre 2012 et 2016, l’attaquant international guinéen de 33 ans, en mal en point sportivement et au terme de son contrat avec le club de Beuajoire, il s’est inscrit à Pôle emploi en vue de bénéficier de l’allocation-chômage.

Entre temps, Bangoura a eu l’opportunité de s’engager avec le club saoudien d’Al-Raed, mais sans en informer l’organisme avec lequel il continuait à bénéficier des prestations plus ses revenus salariales de son club. 

Ainsi entre mars 2016 et mars 2018, Isamel Bangoura aurait  perçu 141 000 € d’allocations-chômage.Pire,lors des entretiens de suivi de la structure, il se déclarait à la recherche de l’emploi.

Ce n’est qu’en février 2018 que le service anti-fraude de Pôle emploi a découvert la combine et s’est engagé à poursuivre le désormais ancien international guinéen au tribunal. 

Six mois avec sursis

L’intéressé prétend avoir exercé en Arabie Saoudite à titre « bénévole » , en qualité d’amateur. Une version qui n’a pas convaincu les enquêteurs. Et pour cause, en 2016, la presse relatait le transfert de l’attaquant nantais vers le club Al-Raed. Des photos le présentaient en pleine action, au cours d’un match de ligue professionnelle en Arabie Saoudite.

Ismaël Bangoura a été jugé, vendredi 19 octobre, par le tribunal correctionnel du Mans, en son absence. Il devait répondre des chefs de fraude et d’escroquerie. Le ministère public a dénoncé un dossier « choquant » . « Avec de tels revenus, un footballeur a-t-il besoin d’arrondir ses fins de mois au préjudice d’un organisme public ? », s’est indigné le procureur.

Selon l’avocat du sportif, aucun contrat professionnel homologué par la Fédération internationale de football n’a été versé au dossier. « Ce joueur se considérait comme un amateur titularisé » a déclaré maître De La Taste. L’avocat a plaidé la relaxe de son client du chef d’escroquerie.

À l’issue de l’audience, Ismaël Bangoura a été jugé coupable d’escroquerie. Il écope de six mois de prison avec sursis. Il devra verser 131 487 € à Pôle emploi. Sa résidence sarthoise fait l’objet d’une saisie.

Ismaël Bangoura est entré dans l’histoire du FC Nantes. Il avait été au cœur d’un transfert litigieux en 2012, aboutissant à une condamnation à 4,5 millions d’euros d’amendes et deux ans d’interdiction de recrutement pour le FCN.

Avec Ouest France 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici