Accueil A la Une ÉGYPTE : Un ancien précurseur de Santoba FC lance une académie...

ÉGYPTE : Un ancien précurseur de Santoba FC lance une académie pour freiner les négriers du  foot  

3909
0
Mohamed Lamine Koumbassa alias Zamorano ldans le staff d'un club amateur ors de séance de débriefing

Par Yvon LEROUX, Dakar 

Il a jeté les germes de Santoba Junior  avant de s’envoler pour l’Égypte afin de vivre son rêve de footballeur professionnel dans le haut niveau. Mohamed Lamine Kampel Koumbassa alias Zamorano confronté à des exigences footballistiques dans ce pays a réussi une reconversion en tant qu’entraîneur diplômé. Aujourd’hui, il est à la tête d’une Académie de football en collaboration avec un journaliste sportif égyptien.

C’est une lueur d’espoir. Victimes de l’escroquerie des négriers du foot, plusieurs jeunes footballeurs africains en provenance de l’Afrique subsaharienne sont largués dans les pays maghrébins.

Certains, voulant ressembler à celui qui a bravé la mer pour se retrouver dans une équipe, ont initié leurs propres voyages pour se retrouver dans une situation de non-retour.

Du coup, sans intermédiaire et sans abri, le rêve de devenir footballeur professionnel se brise pour beaucoup. Dans ces contrées, le football n’est pas qu’une simple passion contrairement à leur pays dé départ. Ce n’est pas l’ordinaire.

Ce phénomène semble désormais être de l’absolutisme puisque nos dirigeants (sportifs et corps diplomatiques) censés prendre ce problème, à bras le corps, sont impuissants et même parfois complices de ces faux agents de joueurs.

Ces jeunes, abandonnés à eux même, s’organisent pour mettre en place un cadre de retrouvaille construit autour des équipes de football sans aucune autorisation juridique. Désormais,  l’Égypte sera le premier pays à abriter une académie légalement autorisée et ouverte uniquement aux Africains.

Joly Académie, l’espoir des autres Africains

Mohamed Lamine Kampel Koumbassa à la tête de Joly team Académie

Lors de la Can 2019, Mohamed Lamine Koumbassa, résidant en Égypte plus d’une décennie, a profité de la présence d’Antonio Souaré, président de la fédération guinéenne de football, à Caire pour lui exposer son projet et son envie de faire une formation pour décrocher un diplôme d’entraîneur dans ce pays.

Quelques mois après, le jeune guinéen remarquable par ses dreadlocks est parvenu à réaliser son rêve. Il obtient d’abord un diplôme doublé d’une carte d’entraîneur pour exercer légalement au pays des pharaons.

Avec ces documents,  Koumbassa  a  lancé, officiellement, Joly team Académie à Elmag, fief des Guinéens dans la périphérie de la capitale égyptienne. Ce cadre installé au terrain Eldemerdache permettra, désormais, aux jeunes footballeurs venus des autres coins de l’Afrique de s’épanouir dans leur passion commune qui est le football.

Pour l’heure, l’Académie est composé de 15 Guinéens, 3 Burkinabés, 2 Sénégalais et 5 Ivoiriens.

Le soutien d’un journaliste sportif égyptien

Torikh Gamal et Mohamed Lamine Koumbassa dans le bureau de l’ambassadeur de la Guinée au Caire.

Zamorano, pour les intimes, nourrit le sentiment d’entraîneur dans le haut niveau depuis la Guinée où il a fondé une équipe qui a donné naissance à Santoba FC avant de s’envoler pour l’Egypte.

À la base, venu en Égypte pour monnayer son talent de footballeur, Koumbassa ne connaîtra pas un franc succès dans sa carrière. Ainsi, au bénéfice de sa très bonne maîtrise de la langue arabe, il tentera la reconversion en tant que technicien.

Requinqué, il ira toquer les portes, les plus accessibles du milieu sportif égyptien pour vivre sa passion. Dans le bénévolat, le jeune Guinéen offrira ses services aux clubs amateurs.

Puis, il aura la bonne intuition à faire une formation pour mieux s’intégrer. C’est en ce moment qu’il croisera Torikh Gamal, journaliste sportif, qui lui suggérera de lancer une académie de football.  «  Gamal m’a proposé d’aider mes frères noirs. Je lui ai demandé comment ? Il m’a dit tu parles bien la langue (arabe) donc tu peux travailler avec moi, pour mettre en place une académie uniquement réservée aux joueurs africains en Égypte et tu vas piloter en tant que entraîneur puisque tu as ton diplôme.», explique-t-il.

La signature à l’ambassade de Guinée

Torikh Gamal, journaliste sportif égyptien et l’ambassadeur de la Guinée en Egypte

Au-delà des accords verbaux entre Mohamed Lamine Koumbassa et Torikh Gamal, les deux ont signé une convention au niveau de l’ambassade de la Guinée en Égypte.

Désormais, les joueurs footballeurs africains en situation compliquée peuvent se recycler à Joly Académie.  Selon les promoteurs de cette Académie, les meilleurs seront proposés à des clubs en Egypte, au Qatar et en Arabie Saoudite.