Accueil A la Une DJOLIBA-HOROYA : les 3 clés du match

DJOLIBA-HOROYA : les 3 clés du match

1390
0

La qualification en 16es de finale de la coupe de la confédération africaine de football est possible, ce dimanche, à Bamako pour le Horoya AC à l’abordage du Djoliba AC.  Une victoire est impérative pour la réalisation de ce scénario. ConakrySports vous livre les 3 clés de ce match.

Le banc : la bataille tactique

Après son faux pas (1-0) à Conakry, Koudio Georges, coach du Djoliba AC, avait reconnu le mérite du Horoya AC, son bourreau, en conférence de presse.

Il a aussi laissé entendre sa déception de n’avoir pas pu mettre un but à Conakry . Pour lui, il y avait un trou pour revenir à la hauteur des Guinéens en dépit que son équipe ait subi la domination dans cette rencontre. Ce n’est pas fortuit ce discours.

Il s’exprimait d’ailleurs devant, Lamine Ndiaye, coach du Horoya AC. Le très expérimenté technicien sénégalais sait, dès à présent, qu’il aura en face une équipe, tactiquement rectifiée.

Cette bataille tactique sera un des  tournants de cette affiche.

L’entrejeu : plan anti-Morlaye Sylla

Les Rouges de Bamako ont vu leur très belle série de 17 matchs (11 en championnat et 6 en Coupe de la Caf) sans défaite s’effacer à Conakry à l’issue de la victoire anodine des Guinéens.

Dans le contenu du match, le Horoya AC était nettement au dessus dans la possession de la balle dans l’entrejeu. Dans ce secteur, les hommes du coach Ivoirien, Kouadio Georges, se sont fait malmenés par un joueur en l’occurrence, Morlaye Sylla.

Ce ne serait pas une surprise de voir du côté malien, un schéma tactique qui laissera très peu d’espace au jeune international guinéen.

Le public : un apport considérable

Le football africain a une réalité : l’équipe qui reçoit a 80 % de chance de vaincre et  a,  le plus souvent,  20 % du soutien de l’arbitrage. Ce n’est pas négligeable. Si le deuxième aspect est à exclure, le second sera un apport considérable.

Yvon LEROUX, Dakar

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici