Djibril Sow, intermédiaire de Trezeguet dit tout : “le contrat résilié, salaires impayés au Horoya AC…”

Pour la première fois, l’intermediaire de Sekou Amadou Camara décide de parler du transfert de son protégé à El Jadida. De Bordeaux, Djibril Sow, par ailleurs le jeune frère de Salam Sow, ancien international guinéen, dit tout  à ConakrySports.

Le contrat avec le Horoya est résilié de plein droit

« Sekou Amadou Camara a été contacté par le club d’El Jadida et a bien voulu signé au dernier mercato hivernal. Il lui restait deux mois de contrat avec son club, le Horoya AC. Le joueur avait mis en demeure son club de lui régler sous 15 jours ses 2 derniers mois de salaire restés impayés. Au terme de ce délai, le club guinéen n’ayant pas exécuté ses obligations vis-à-vis du joueur, ce dernier a invoqué la rupture du contrat, en raison des salaires impayés conformément à l’article 14 bis du règlement du statut du joueur et des transferts de la FIFA. Le contrat avec son ancien club étant résilié de plein droit, il a signé avec le  club marocain. »

Sekou Amadou Camara n’était pas informé d’une quelconque sanction

« Cependant dans le cadre de l’enregistrement, la Fédération Marocaine a sollicité de son homologue guinéen un certificat international de transfert (CIT). Le club guinéen a estimé qu’il existait un contentieux contractuel avec le joueur et que l’absence de paiement est justifier par une suspension infligée au joueur qui aurait commencé à courir le 10 novembre 2018, alors que ce dernier n’a jamais été informé avant la procédure devant la FIFA. »

Le contentieux est porté devant la commission du statut du joueur de la FIFA

« La fédération guinéenne a refusé de délivrer le CIT, alors que nous avons prouvé que cette suspension n’avait jamais existé, puisque le joueur a effectué plusieurs matchs amicaux après cette suspension imaginaire. Le contentieux a donc été porté devant le juge unique de la commission du statut du joueur de la FIFA qui, au regard des documents et courriers échangés entre les deux parties a décidé d’autoriser l’enregistrement provisoire par la Fédération Marocaine de Sekou Amadou Camara. Le joueur a donc commencé les matchs officiels avec son nouveau club dont plusieurs en tant que titulaire et a inscrit but. »

L’enregistrement du joueur en standby

« Pour l’instant, ni le Horoya AC encore moins El Jadida n’a saisi la chambre de résolution des litiges de la FIFA pour se prononcer sur l’enregistrement définitif du joueur. Des négociations sont en cours entre les deux clubs pour trouver une solution à l’amiable avant de procéder à l’enregistrement définitif du joueur. Ces négociations sont, principalement, voulues par le joueur qui ne souhaite pas être en conflit avec le club qui lui a relancé en Guinée. Si les négociations échouaient, nous attendrons sereinement que la FIFA soit saisie. Nos  arguments sont bétons. Il faut aussi ajouter que selon les textes de la de l’instance dirigeante du football mondial, l’enregistrement provisoire devient définitif au terme d’un an à compter de la demande de CIT. »

Echange téléphonique pour la conciliation

« Le président du club d’El Jadida a tendu la main à son homologue guinéen pour une conciliation à l’amiable pour l’intérêt des deux clubs. Il a eu un bon échange téléphonique entre le secrétaire général du Horoya et le Président du club marocain.  Je pense que pour l’intérêt du football, les deux clubs trouveront une solution. »

Entretien réalisé par Mohamed Max CAMARA, Conakry

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *