Accueil A la Une COUPE CAF : 3 RAISONS DE SOUTENIR LAMINE NDIAYE DANS SA CRAINTE SUR...

COUPE CAF : 3 RAISONS DE SOUTENIR LAMINE NDIAYE DANS SA CRAINTE SUR LE CHOIX DU MAROC

466
0
La CAF ne reconnaitra pas d’entraineurs qui disposeront pas de ces diplômes sus mentionnés. Sur les quatre clubs guinéens engagés en interclubs de la CAF, seul Daniel Breard, le technicien français du CIK disposant de la Licence UEFA Pro est autorisé à rester sur le banc de son club.

Par Yvon LEROUX, Dakar 

Lamine Ndiaye, l’entraîneur du Horoya AC, n’approuve pas la décision de la CAF de disputer le dernier carré d’as de la coupe de la confédération au Maroc au mois de septembre prochain.

L’ancien coach du TP Mazembé estime qu’avec ce choix, la CAF ne doit pas considérer que le tournoi se jouera sur un terrain neutre d’autant plus que deux clubs marocains notamment Hassania Agadir et RS Berkane prendront part à ce tournoi. Le technicien Sénégalais préfère la Tunisie par exemple où un autre pays pour faire respecter le principe de neutralité.

La crainte de Lamine Ndiaye est loin être une pression psychologique puisqu’il connaît bien les réalités des matchs joués au Maghreb.

ConakrySports qui s’invite dans ce débat vous donne 3 bonnes raisons de soutenir le natif de Thiès dans sa contestation du choix du Maroc.

Appel à candidature, c’est du blabla

Semble–t-il que le Maroc a été tiré du lot des candidats pour abriter le tournoi du carré d’as de la Coupe de la CAF? C’est tout à l’avantage du Maroc qui a deux représentants notamment Hassania Agadir et RS Berkane qui est le club de Fouzi Lekjaa par ailleurs vice-président de la CAF.

Pourtant, le Royaume chérifien avait refusé de dépanner la CAF à deux reprises notamment en 2015 et 2019 pour l’organisation de la CAN.

La CAF roule pour les beaux yeux de Fouzi Lekjaa

De son vivant, le regretté Pape Diouf, ancien journaliste sportif et par ailleurs ancien Président de l’Olympique de Marseille (club de Ligue 1 française) a déclaré sur le plateau de Canal+ dans l’émission Talents d’Afrique que  « le président de la CAF, Ahmad Ahmad est un pantin des Marocains ».

Il a eu raison quand en 2018, la CAF a délocalisé le match de Génération face à Hassania Agadir au stade Alassane Djigo de Pikine alors que l’équipe de Mady Touré voulait recevoir au stade Galandou Diouf où elle avait reçu le Djoliba AC de Bamako.

C’est une des preuves que les clubs marocains sont favorisés chez la CAF.

Pas de sécurité pour les équipes adverses

En coupe de la CAF, Génération Foot avait remporté la manche aller (3-1) face à RS Berkane à Dakar. Lors de la manche retour alors que les Sénégalais dominaient la rencontre, les supporters de la Renaissance sportive Berkane dont Fouzi Lekjaa est le Président d’honneur ont envahi la pelouse, le mercredi 18 avril 2018. Les Académiciens s’inclineront (2-0) sous la pression infernale du stade municipal de Berkane.

Les conditions d’accueilles du club de Deni Biram Ndao a été aussi la plus désastreuse puisqu’on leur avait même interdit le stade d’entrainement.

L’image de ces jeunes qui s’entraînaient à Rabat sur la plage est passée en boucle sur les réseaux sociaux, mais la CAF est restée de marbre face à cette situation.