Accueil A la Une COCAN 2025 : la Guinée, un semblant envie d’organiser

COCAN 2025 : la Guinée, un semblant envie d’organiser

410
0
Sanoussy Bantama Sow, le ministre des sports de Guinée perdu dans les débats stériles pour la COCAN 2025.

Par Yvon LEROUX, Dakar

L’organisation de la CAN 2025 par la Guinée, c’est de la poudre aux yeux. Elle n’a ni la volonté encore moins la politique pour s’offrir cet événement continental. La preuve,  depuis 2014 on s’attarde toujours à la composition de l’équipe des membres pour l’organisation avec des nominations fallacieuses.

On est toujours dans la théorie. Ce ne serait pas surprenant d’apprendre un jour que la CAF a retiré l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée ou qu’elle l’oblige à coorganiser avec un voisin.

Depuis 6 ans, le ministère des sports n’arrive toujours pas à constituer le bureau des membres de l’organisation. Des nominations qui tombent à tout moment dans la presse en sont la parfaite illustration. Et cela ne fait pas taire des querelles crypto-personnel.

En clair, aucun acte n’a été posé, si ce n’est le lancement officiel, en décembre dernier, du site web, www.COCAN-guinee.com.

La seule information à la disposition des Guinéens, c’est la connaissance des 5 sites devant abriter les infrastructures notamment Labé, Boké, Kindia, Kankan, N’zérékoré. Sauf que jusqu’ici aucune pierre n’a été posée sur ces sites.

6 ans bouffés à papoter…

La Guinée avait 6 ans pour préparer sa première coupe d’Afrique des nations. À nos jours, elle ne peut offrir garantie de sa volonté d’organiser cette compétition. En réalité il n’y a aucune preuve d’investissement.

On a plutôt assisté durant ce temps à des agitations pour le fauteuil de la présidence du comité d’organisation et un rafistolage de l’équipe par des pseudos-dirigeants sans aucune compétence sportive.

Pour rappel, c’est en septembre 2014 que notre pays a été désigné pour organiser la coupe d’Afrique des nations en 2021 avant que le décalage dans le calendrier de la CAF ne nous fasse glisser en 2025.

La course contre la montre…

Après l’attribution de la CAN 2021 en 2014, la Guinée a perdu 4 ans pour mettre le projet dans le circuit administratif. Le  décret présidentiel ne sortira de Sékoutoureya qu’en 2017 avant que le ministre des sports n’en fasse un arrêté en 2019 pour la mise en place du comité d’organisation.

Maintenant, l’Etat guinéen à 4 ans pour honorer ses engagements quant à l’organisation de cette compétition majeure du continent. Sanoussy Bantama Sow, le ministre des sports, perdu dans les débats stériles a constamment bander les muscles contre le Sénégal qui souhaite organiser cette coupe d’Afrique des nations avec la Guinée.

Bien que le budget prévisionnel soit estimé à 2 milliards de dollars mais de plus en plus d’indices nous montrent que notre pays ne sera jamais à temps pour organiser cette compétition.

Il n’est donc pas à exclure le retrait dans les prochaines années puisque ça popote plus que ça ne bosse.