Accueil A la Une CHAN 2021 : Sam Diallo déchire le planning  de préparation proposé par Lappé...

CHAN 2021 : Sam Diallo déchire le planning  de préparation proposé par Lappé Bangoura

780
0
Sam Diallo s'oppose au planning de preparation de Lappe Bangoura pour le CHAN 2021 en cette période de covid-19.

Par Yvon LEROUX, Dakar 

En Guinée, la haine chasse l’objectivité dans les points de vue d’un technicien devant juger son prochain. Sam Diallo a prouvé cela, hier, sur le plateau de CIS TV en démontant dans  son analyse linéaire le planning de préparation proposé par Lappe Bangoura à la Feguifoot en cette période de covid-19.

En cette période de covid-19, toutes les équipes qualifiées au CHAN 2021 sont en retard par rapport à la préparation. Dans ce sens, Lappe Bangoura, le sélectionneur du Syli A’, a déposé un planning de préparation sur la table de la fédération guinéenne de football.

Et à trois mois de l’ouverture de la compétition en janvier prochain, le technicien guinéen n’a plus de patience à continuer à poiroter sans ses joueurs qu’il souhaite préparer sur le plan mental et physique.

Dans ce contexte de l’arrêt des activités sportives, Lappe Bangoura qui a décidé de reprendre les mêmes joueurs qui ont décroché la qualification face au Sénégal focalise son plan sur la préservation de la santé de ses joueurs. « Je suis toujours à l’écoute des autorités. Ce serait mieux d’entamer la préparation dans les conditions d’internat. Je ne peux pas prendre le risque de laisser les joueurs rentrer tout le temps dans les quartiers. J’ai bon espoir que la situation sera bientôt décantée.», a-t-il confié à ConakrySports, lundi dernier.

Sam Diallo déchire le planning de Lappe Bangoura

Ce mardi, ce sujet était épluché par les invités dont un technicien en l’occurrence Sam Diallo dans l’émission SDS animée par notre consœur, Kadiatou Korka Diallo.

Bien qu’il ne soit pas obligé de défendre le programme de son collègue, le directif sportif de Louba FC ne pouvait contrôler sa maladresse de piétiner le planning de préparation en situation d’internat de son collègue. « Je ne vois pas d’intérêt à regrouper l’équipe pendant trois mois. Il faut laisser les joueurs à la disposition de leurs clubs et s’informer auprès de leurs préparateurs physiques de temps en temps.», a-t-il tenté de faire comprendre aux téléspectateurs.

Pire, il soutiendra que « ce n’est pas la peine de faire faire des tests aux joueurs. Ces tests seront effectués par leurs clubs ». Sauf qu’après avoir trépigné, Sam Diallo n’a proposé aucune solution devant permettre à Lappe Bangoura d’améliorer son planning. Une critique loin d’être constructive.

Aussi, aucune logique dans cette analyse qui n’a pour fondement que de préparer l’échec du Syli A’. Après, c’est pour revenir sur le même plateau pour bavarder encore et casser le sucre sur le dos du sélectionneur qui sera rendu responsable de la contre performance de l’équipe.

La longue préparation d’une équipe nationale dans une situation exceptionnelle n’est jamais une mauvaise chose. Elle est plutôt bénéfique pour le renforcement de la cohésion du groupe.