CHAN 2018 : Maroc sacré, la Guinée doit-elle rougir ?

La Guinée doit-elle nourrir des regrets à l’issue de la 5e édition du Championnat d’Afrique ? Le Maroc, un de ses adversaires en phases de poules, a remporté le trophée du tournoi, en venant à bout du Nigeria (4-0), en finale, dimanche, à Casablanca.

Les Lions de l’Atlas ont régné en maître dans ce groupe A. Ils on infligé une correction de 4 à 0 à la Mauritanie, coupé l’herbe sous les pieds du Syli national (1-3) et tenus en échec par le Soudan (0-0).



 

C’est un champion tout beau. Champion chez les U20 des 8ès jeux de la Francophonie à Abidjan, vainqueur de la Ligue des Champions avec le Wydad de Casablanca, le CHAN 2018, une qualification au mondial 2018, le Maroc a tout simplement été présent et plus performant sur le continent.

Le Soudan, médaillé de bronze après son succès face à la Libye (1-1, 2-4 tab) avait été le premier à faire douter la Guinée. La présence de ces deux tombeurs des poulains de Lappe Bangoura sur le podium de ce tournoi prouve à sa suffisance que ce groupe était relevé.

Au-delà de ne pas rester sur la constance, après une place de demi-finaliste lors du tournoi de Kigali, le Syli n’a pas à rougir. Il avait en face, mieux préparé et plus compétiteur que lui.

Aujourd’hui, il y a lieu de comprendre si le limogeage de Lappe Bangoura à la tête de cette équipe était logique.  

Ibrahima DIALLO, Conakry

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *