Accueil A la Une CAN 2025-Guinée : 5 ans après, un site web, seul acte concret posé

CAN 2025-Guinée : 5 ans après, un site web, seul acte concret posé

853
0
Sanoussy Bantama Sow, le ministre des sports de Guinée perdu dans les débats stériles pour la COCAN 2025.

La Guinée avait 10 ans pour préparer sa première coupe d’Afrique des nations. Mais, à mi-chemin de ce délai, elle a perdu 5 ans à faire des spéculations et  du rafistolage avec des pseudo-dirigeants sans aucune compétence sportive.

C’est en septembre 2014 que notre pays a été désigné pour organiser la coupe d’Afrique des nations en 2021 avant que le décalage dans le calendrier de la CAF ne nous fasse glisser en 2025.

Plutôt que de se mettre au taf et rapidement même, Sanoussy Bantama Sow, le ministre des sports, a plus bandé ses muscles dans les débats stériles que d’inciter la réflexion entre les quatre murs pour réfléchir à comment s’y mettre pour honorer cette date butoire.

Il a fallu 4 ans pour que le projet entre dans le circuit administratif pour obtenir un décret présidentiel en 2017 avant que le ministre des sports n’en fasse un arrêté en 2019 pour la mise en place du comité d’organisation.

Puis s’en est suivie de l’attaque contre le Sénégal qui a tout simplement imaginé qu’il y avait une possibilité de co-organiser cette compétition. Des mois et des mois se sont écoulés à épiloguer sur cette simple demande.

Et depuis maintenant 5 ans aucun acte concret n’a été posé, si ce n’est le lancement officiel, aujourd’hui, d’un site web, www.COCAN-guinee.com, ce mercredi. La seule information à la disposition des Guinéens, c’est la connaissance des 5 sites devant abriter les infrastructures notamment Labé, Boké, Kindia, Kankan, N’zérékoré.

Avec un si grand retard, le ministre de la tutelle a promis devant les 11 membres sur 23 du COCAN que « rien ne va nous empêcher d’organiser la CAN 2025 en Guinée ».

Sanoussy Bantama sait qu’« organiser la coupe d’Afrique, c’est pas moins de 2 milliards de dollars. ». Mais en 5 ans, il est incapable de dévoiler le budget prévisionnel de la Guinée.

De plus en plus d’indices nous montrent que notre pays ne sera jamais à temps pour organiser cette compétition. Il n’est donc pas à exclure le retrait dans les prochaines années puisque ça popote plus que ne bosse.

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici