Accueil A la Une CAN 2022 : la qualification de la Guinée, une obligation et pas...

CAN 2022 : la qualification de la Guinée, une obligation et pas un exploit

505
0
La Guinée va vers sa 13e participation à une phase finale de la coupe d'Afrique des nations. Le Syli devra gagner d'abord le Tchad à NDjamena, ce dimanche, comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2022 au Cameroun.

Par Yvon LEROUX, Dakar 

Après le tirage au sort des éliminatoires de la CAN 2022 qui a associé la Guinée, le Mali, la Namibie et le Tchad dans le groupe A, tous les observateurs étaient unanimes sur les deux favoris de cette poule. C’est bien évidemment la Guinée et le Mali.

Ces pronostics, réalisés sur la base du classement Fifa/CAF et la régularité de la Guinée (12 participations) et du Mali (11 participation), se sont avérés logique puisque les deux dominent le classement dans ce groupe.

Ainsi, la Guinée avec 7 points va vers sa 13e qualification à une phase finale de la coupe d’Afrique des nations. Le Syli n’a besoin que d’une petite victoire à Ndjamena, ce dimanche, pour décrocher ce ticket qualificatif à la CAN 2022.

Les Guinéens ont l’ascendance psychologique après leur courte victoire (1-0) enregistrée à la maison, mardi dernier. Didier Six avec ses décisions délirants se doit tout simplement de bien gérer ce deuxième round avec le Tchad qui a donné du fil à retordre.

Après, il ne faut pas venir pomper l’air au public guinéen pour un quelconque exploit de cet entraineur qui est plutôt chanceux d’avoir l’équipe nationale de Guinée sur un plateau d’or. Parce qu’il y a quelques mois, Mr Six chantonnait que « l’ambition est claire, c’est d’aller à la CAN, aller là où ils ne sont jamais allés. Je l’ai réussi avec le Togo. J’aimerais maintenant le réussir avec le Syli. »

La qualification de la Guinée dans ce groupe est une obligation et un exploit. Si cela arrive, il n’y aura rien d’extraordinaire que Patrice Neveu, Michel Dussuyer et Paul Put, les prédécesseurs n’ont pas pu faire.

L’exploit sera de faire qualifier la Guinée à sa première phase finale de coupe du monde. Pour cela, il va falloir se remettre en question et mettre la tête à l’endroit.