Accueil A la Une CAN 2019 : la Guinée guettée sur des cas de changements de...

CAN 2019 : la Guinée guettée sur des cas de changements de nationalité

13
0

Alors que ses cadets sont sous la menace de disqualification du mondial 2019 au Brésil, pour une supposée falsification des dossiers administratifs de deux de ses jeunes, la Guinée doit faire face aux  changements de nationalités à la CAN 2019.

Les dirigeants savent déjà quels sont les joueurs qui sont concernés par cette mesure. Selon une source de ConakrySports, la Guinée est attendue de pied ferme par les adversaires sur ces dossiers. Il est donc impératif de respecter les procédures pour éviter de prendre des risques fatals.

Toutefois, on ne doit pas ignorer que la convocation d’un joueur dans de telle situation n’est pas synonyme de  qualification à cette compétition. Il ne s’agit pas d’offrir un passeport mais le bon papier qui respecte les délais d’attribution.

Par exemple, l’Algérie n’a pas pu changer la nationalité d’Andy Delort à temps. Et la fédération algérienne de football à abandonner la piste pour continuer l’aventure sans le joueur français.

  Les règlements FIFA et CAF concernant ce changement de nationalité

C’est en 2013 que la FIFA a permis aux joueurs étrangers d’avoir la possibilité d’équipe nationale. Cette mesure, très encadrée, est utilisée de façon pas trop cathodique par la Guinée.

Pour pouvoir bénéficier de cette mesure, la FIFA exige de répondre à trois critères dont 3 principaux :

-Etre âgé de 21 ans au moins

– N’avoir jamais joué pour une équipe nationale

– Etre détenteur de double nationalité au moment où le joueur défend l’équipe nationale choisie.

La fédération concernée est dans l’obligation de remplir ces critères.

Les règlements de la Coupe d’Afrique des Nations adoptés par le Comité exécutif de la CAF le 08 Juin 2014, et entrés en vigueur le 01 Décembre 2014, insiste aussi sur un certain nombre de précisions à faire.

Chapitre 16, article 38.1 : « Chaque association nationale doit former son équipe représentative de joueurs citoyens de son pays, soumis à sa juridiction et qualifiés pour être sélectionnés conformément aux prescriptions des règlements d’application des statuts de la FIFA. Tous les joueurs doivent présenter au Secrétariat de la CAF ou au commissaire du match, sur demande, leur passeport (avec photos) en cours de validité ».

L’article 40 stipule : « Chaque association nationale peut, à son gré durant la phase de qualification modifier la composition de son équipe d’un match à l’autre, même en cas de match à rejouer, à condition de n’utiliser que les joueurs qualifiés conformément aux présents règlements ».

Yvon LEROUX, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici