CAF : le chef des anti-Balaka élu au comité exécutif

L’instance dirigeante de la confédération africaine de football (CAF) est tombée tout bas. Une nomination a fait polémique dans la zone centre à l’issue de l’assemblée générale tenue, vendredi, à Casablanca.

Dans la foulée du renouvellement partiel des membres de son comité exécutif, la CAF a accepté la nomination  de Patrice Edouard Ngaissona, président de la Fédération centrafricaine et par ailleurs chef de la coordination anti-bakala, un groupe armé soupçonné de graves exactions durant la guerre civile qui a déchiré le pays entre 2013 et 2015.

Ngaissona a battu le Gabonais Pierre Alain Mounguengui avec 30 voix contre 23.

Avec Afrik-foot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *