Accueil A la Une AKB, ANCIEN DU SYLI : « l’ingratitude est dans l’ADN du footballeur guinéen »

AKB, ANCIEN DU SYLI : « l’ingratitude est dans l’ADN du footballeur guinéen »

1758
0
Abdoul Karim Bangoura très amère contre les joueurs guinéens dont il trainte les 99% d'ingrat.

Par Yvon LEROUX, Dakar

Le joueur guinéen est un spécimen de footballeur qui a l’ADN de l’ingratitude. Abdoul Karim Bangoura alias AKB a d’ailleurs promis d’écrire un livre dont un chapitre sera consacré à ce comportement de manque de reconnaissance. Ce sera des révélations à la pelle.

L’ancien défenseur du Syli envisage d’écrire un livre qui sera consacré à sa vie dans le football avec une large fenêtre sur l’ingratitude des joueurs qu’il a côtoyé en tant qu’agent de joueurs (ndlr : ce métier n’existe plus puisque la Fifa reconnaît désormais le terme intermédiaire de joueur). « Malheureusement, les 99 % sont comme ça. », s’est-il désolé dans un entretien accordé à Guineefoot. Pour lui, « l’ingratitude est dans l’ADN du footballeur guinéen, malheureusement. ».  

À l’origine du transfert de plusieurs joueurs guinéens en Europe, AKB semble être très peiné, aujourd’hui, du  manque de reconnaissance de certains de ces footballeurs à son égard. « Si tu veux te chercher un ennemi, fait voyager un footballeur guinéen en Europe. Le jour où il va signer son premier contrat professionnel, tu seras son pire ennemi.», lance-t-il envers des joueurs qui se reconnaîtront.

« Je connais beaucoup de choses que leur employeur actuel ignore »

Ce livre, à l’en croire, ne vise pas à détruire qui que ce soit. C’est pourquoi lui et ses conseillers se retiennent pour mieux cuisiner la recette. Parce que dit-il « si je publie le livre maintenant, certains joueurs risquent d’être en très grande difficulté. Parce que je connais beaucoup de choses que leur employeur actuel ignore. »

C’est peut être la malédiction du football guinéen. Pour l’émulation, l’Etat et les dirigeants du passé et même actuel de la fédération se battent avec tous les moyens pour que la Guinée se taille une place de choix dans le gotha du foot continental. En vain.

On se loupe à chaque fois qu’on estime être proche du but. Notre péché mignon, c’est d’avoir dans nos rangs des joueurs très ingrats.
.