Accueil A la Une Abedi:  “J’ai subi beaucoup de critiques en Guinée avec les Juniors”

Abedi:  “J’ai subi beaucoup de critiques en Guinée avec les Juniors”

102
0

La victoire concédée, au stade du 28 septembre, devant le Sénégal, le 20 mars dernier, a permis à la Guinée de se qualifier au dernier tour qualificatif à la Coupe d’Afrique des nations de la catégorie des 23 ans. Les poulains de Joseph Koto n’ont pu faire mieux que le partage des points (0-0), dimanche, à Thiès. Une opportunité pour Souleymane Camara alias Abedi de solder ses comptes avec ses  détracteurs en marge de la conférence de presse d’après la rencontre. Il a aussi passé au peigne fin les détails tactiques…

Le secret pour anéantir  Ibrahima Niane, l’attaquant de Metz FC.

« Je crois que la force d’un entraîneur, c’est d’étudier son adversaire et mettre sa stratégie en place. J’ai mis ma stratégie pour bloquer le second avant-centre de l’équipe du Sénégal. Et ça a marché. Pour vous, Ibrahima Niane n’a pas existé, pour moi il a existé parce que j’ai gagné mon match »

L’impact physique

« Physiquement, on n’a pas eu du répondant face au Sénégal. J’avais en face un adversaire qui a effectué 6 stages de préparation. A cet effet,  j’étais obligé de reculer à 45 mètres dans notre camp. C’était pour bloquer les contres. »

Les critiques en Guinée

« J’ai subi beaucoup de critiques en Guinée après mon élimination avec les Juniors. Pourtant, j’ai fait qualifier les cadets en coupe d’Afrique et en coupe du monde. Personne n’était pour que, je sois avec les Espoirs. Alors, je suis à ce stade de la compétition avec un bilan de trois victoires et un match nul en quatre sorties, je ne peux que me réjouir. Je suis à 50 % de la qualification. Je suis satisfait de mon résultat. »

La réponse à Joseph Koto

« Il a beaucoup parlé. Je crois qu’un entraineur doit travailler beaucoup et parler peu. Il s’est trop flatté. J’étais pressé de finir ce match, juste, pour lui apporter une réponse sur le terrain où nous étions à égalité numérique. Dans cette qualification j’ai une part de 20% et les joueurs ont le boulot à 80 %. Ainsi, je peux conclure que mes joueurs ont respecté mes consignes et c’est une belle réponse. »

Le prochain adversaire

« Pour le moment on n’est pas qualifié. On attend la Cote d’Ivoire qui a pris une option sérieuse pour la qualification lors du match aller face au Niger. Mais, peu importe l’adversaire, nous, notre objectif c’est d’aller à la Can U23 en Egypte. Nous devons rester sur la constance de notre performance pour assurer la qualification.

Yvon LEROUX de retour de Thiès

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici