Accueil A la Une Pré-CHAN 2021 : le Syli A’ inquiète !

Pré-CHAN 2021 : le Syli A’ inquiète !

1293
0
En direction du CHAN 2021, la Guinée affrontera le Maroc avec une nouvelle formule de Lappé Bangoura.

Ça fait grincer les dents. À dire vrai, l’équipe guinéenne n’est pas au mieux de sa forme. La suprématie imposée sur les clubs au pays lors de l’entame de sa préparation a trompé Antonio Souaré, président de la fédé guinéenne de football, pour croire qu’elle peut remporter ce trophée  du CHAN 2021.

Il a fallu un match à l’étranger face à une nation ambitieuse notamment les Lions de l’Atlas à Rabat pour déceler la faille du Syli A’. Une défaite (1-2) au bout de l’opposition en faveur du Maroc permet de réaliser que notre équipe n’est pas totalement en jambe.

Pourtant…

Les Marocains n’étaient pas au dessus des Guinéens. Pas du tout. Le Syli A’ a, plutôt,  accepté de vouer le respect absolu à son vis-à-vis et de subir jusqu’au bout.

La réussite de Naby Policier et sa bande a été de tenir jusqu’à un quart d’heure de la fin du match avant de craquer (0-1, 71’) suite à un replacement défensif. L’eternel souci qui a la peau dure.

La réplique instantanée…

Au bout d’une action bien combinée, Ismail Khafi s’est retrouvé, seul, plein axe face à Sekouba Camara, le portier guinéen. L’attaquant marocain n’a pas eu du mal à placer le plat du pied pour l’ouverture du score.

La réplique ne s’est pas fait attendre. Le Syli, qui jouait dans sa zone avec énormément de ballons rendus, s’st très vite projeté en avant pour créer le danger et obtenir un penalty qui sera transformé par Victor Katanbandouno (1-1, 80’).

Le péché mignon…

Puis, le bloc équipe du Syli s’est repliée pour défendre. C’était peine perdue puisque le pressing haut des Lions mettra Mohamed El Fkih sur orbite, qui profitera, lui, aussi d’une erreur de positionnement défensif, pour claquer le but victorieux dans le temps additionnel. L’éternel baisse régime dans les ultimes secondes de fin de match.

Dans le contenu…

La Guinée avait la peur au ventre et même pas un semblant de révolte.  Parce que physiquement, le Syli était très en déca de son adversaire.

Sur le plan tactique, l’équipe était coupée en deux par le pressing haut des Marocains. Ce qui a contraint les Guinéens d’user du jeu horizontal avec une perte incalculable de ballons rendus.

La performance des Guinéens au prochain round, le 12 janvier, devrait pouvoir rassurer les plus pessimistes.

Par Yvon LEROUX, Dakar