Accueil A la Une Racisme : avant Webo, Aly Keita a vécu pire avec un arbitre

Racisme : avant Webo, Aly Keita a vécu pire avec un arbitre

2468
0
Sur un fait de jeu, Aly Keita, le gardien de but du Syli, a eu tort de protester contre une des décisions deMartin Strömbergsson, arbitre suédois. Il a reçu des propos racismes sans commune mesure.

Le Roumain Sebastian Coltescu, quatrième arbitre du match PSG-Basaksehir au Parc des Princes, mardi, aurait traité Achille Webo, coach adjoint du club turc, de negru en Roumain (ndlr : en français noir).

Déjà exclut et stigmatisé, cela a déchainé la fureur du Sénégalais, Demba Ba ainsi que Neymar, Mbappé. Conséquence : le match est interrompu et devrait être rejoué, ce mercredi.

En attendant la sanction de l’Uefa, dans les débats plusieurs observateurs se sont accordés sur le même constat que « c’est la première fois qu’un arbitre prononce un mot raciste envers un joueur ».

En Suéde, Aly Keita vécu pire

La saison dernière, en juillet 2020, Martin Strömbergsson sifflait la rencontre Ostersunds, le club du portier Guinéen, Aly Keita face à Sundsvall en Allsvenskan.

Dans le match sur un fait de jeu, le gardien de but du Syli a eu tort de protester contre une des décisions de cet arbitre suédois. La réplique de ce dernier est lamentable et irréparable : « Tais-toi et retourne dans ton but pour qu’on te jette des bananes »

Après enquête, la commission des arbitres suédoise a collé un an sans fonction à Martin Strömbergsson qui a soutenu n’avoir eu aucune intention raciste en tenant ces propos.

Håkan Sjöstrand, secrétaire général de l’Association, partage l’avis de la commission et a invité Aly Keita à se liguer pour combattre le racisme dans le football suédois.

Par Yvon LEROUX, Dakar