Accueil A la Une Dossier CAN 2019 : Amadou Diaby, une épine dans les pieds de...

Dossier CAN 2019 : Amadou Diaby, une épine dans les pieds de la Feguifoot

459
0
Reconnu coupable de corruption et de ponction régulière de 10% sur le salaire de Paul Put-depuis sa signature et jusqu’à son éviction du banc du Syli- par la commission d’éthique de la Feguifoot, Amadou Diaby plaide toujours non coupable.

Le baroud d’honneur de la commission d’éthique de la fédération guinéenne de football pour retarder les procédures de blanchissement de Mr Amadou Diaby, bien que fautif, est plus qu’apparent. Et si c’était un coup de bluff…

Conformément aux recommandations du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), ladite commission a ouvert une nouvelle procédure contre Amadou Diaby, le jeudi 20 août 2020. Et à titre conservatoire, elle a décidé  de suspendre le mis en cause de toute activité liée au football, pour une durée de 90 jours à compter de cette date mentionnée.

Ce délai étant arrivé à expiration, la structure dirigée par notre confrère Amadou Tam Camara se doit de prendre une décision qui pourrait être une sanction définitive. Pour l’heure, la commission d’éthique rejette toute prétendue relâche de l’accusé. Le Président de la dite commission a confié à ConakrySports bien qu’il soit absent de Conakry, « la commission est en plein dans les travaux pour prendre une décision ».

C’est révélateur d’autant plus que notre interlocuteur ne nous a mis en rapport avec aucun membre de cette commission qui statue présentement sur ce dossier. En réalité, celle-ci devrait aboutir sur une sanction disciplinaire qui n’aboutira à aucune privation légale sur le plan administratif.

Durant les 90 jours, la fédération guinéenne de football n’a pu mettre, exceptionnellement, en place une commission de recours qui reste le véritable fondement du vice de forme indiqué par le TAS. Ça sent le relâche puisque ce dossier, il faut le reconnaitre, a été bâclé dans les procédures en dépit des preuves agitées contre l’accusé, Diaby.

Reconnu coupable de corruption et de ponction régulière de 10% sur le salaire de Paul Put-depuis sa signature et jusqu’à son éviction du banc du Syli- par la commission d’éthique de la Feguifoot, Amadou Diaby plaide toujours non coupable.

Par Yvon LEROUX, Dakar