Accueil A la Une ASK : deux recrues étrangères sur le point de quitter ( la raison)

ASK : deux recrues étrangères sur le point de quitter ( la raison)

2109
0
Le Président, Bouba Sampil a fait signer des contrats d’une saison à chacun des deux joueurs mais il n’a jamais voulu respecter ses engagements contractuels liés à la prime de signature et le salaire.

L’Association sportive de Kaloum a-t-elle les moyens de ses ambitions ? L’exécution du projet annoncé en grande pompe pour bousculer la hiérarchie dominée par le Horoya AC semble être un feu de paille. En tout cas, le navire sous marin jaune se vide petit à petit de ses recrues venues de l’étranger.

Le club s’est refait une nouvelle santé avec une deuxième victoire en quatre journées de championnat mais la direction, elle, est préoccupée par deux cas de recrues qui sont sur le point de quitter la presqu’île de Kaloum.

Après François Zahoui qui a trouvé une manière diplomatique de quitter Conakry, Daouda Diarassouba en provenance de l’ASSEC Mimosas et Moussa Doumbouya en provenance de l’AS Vita Club pourraient eux aussi mettre le voile.

Une mi-temps pour chacun

Selon notre source, le Président, Bouba Sampil a fait signer des contrats d’une saison à chacun des deux joueurs mais il n’a jamais voulu respecter ses engagements contractuels liés à la prime de signature et le salaire.

Arrivés en retard, Daouda Diarassouba et Moussa Doumbouya n’ont pas pris part à la première sortie de l’AS Kaloum cette saison en championnat parce qu’ils attendaient leurs CTI (Certificat transfert international FIFA) pour être régularisés.

Une fois qu’ils ont obtenus ce document FIFA, les deux recrues étrangères  ont joué chacun une mi-temps d’un match. Et c’est tout.

Primes de signature et salaire

En principe, les joueurs devraient percevoir des primes dès la signature du contrat entre les deux parties. Cette prime s’élevait à 5 000 dollars pour chacun pour un salaire de 2000 dollars pour Moussa Doumbouya et 1500 dollars Daouda Diarassouba. Pour la prime de signature, Doumbouya a reçu un acompte de 2000 dollars tandis que Diarassouba se contentera 400 dollars.

Ne pouvant plus se plier à ses exigences, selon notre source, Bouba Sampil a agité la libération des deux footballeurs. En clair, il a voulu annuler les contrats sans dédommager les joueurs.

Le Président acceptera quand même de payer  intégralement un mois de salaire convenu dans les termes du contrat avant de formuler une nouvelle proposition pour la résiliation des contrats à l’amiable. Dans ce sens, il a proposé 500 dollars à Moussa Doumbouya et 1000 dollars à Daouda Diarassouba. Ce fut un refus catégorique.

Pourtant, il n’y avait plus de communication sur ce dossier jusqu’à hier, lundi 21 novembre 2021. Par coïncidence peut être, il a fallu que la redaction de ConakrySports contacte Aboubacar Touré, un des dirigeants, dans la matinée, pour que les joueurs soient convoqués dare-dare au bureau de Bouba Sampil.

À noter que le dirigeant Kaloumiste a fait dans la rétention de l’information.

Par Yvon LEROUX, Dakar